Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford expérimente de nouvelles technologies pour réduire les accidents

Ford expérimente de nouvelles technologies pour réduire les accidents

Par ,

Avec les ceintures de sécurité et les coussins gonflables dont sont équipées la plupart des voitures d'aujourd'hui et le taux d'accident mortel qui reste au beau fixe depuis les dernières années, il est clair que les manufacturiers automobiles ne peuvent faire beaucoup plus pour aider les passagers d'une automobile à survivre à un accident.

Alors, certains d'entre eux se tournent vers de nouvelles technologies pour prévenir les accidents ou pour réduire la sévérité de l'impact. C'est précisément ce but que le concept Meta One de Mercury veut atteindre.

Ford mentionne que la Mercury Meta One sera « le concept de recherche scientifique le plus avancé jamais dévoilé au cours d'une exposition » lorsqu'elle fera ses débuts au salon de Détroit à la mi-janvier.

Le principe de la technologie pour la Meta One consiste à avertir le conducteur d'une déviation de la trajectoire de la voiture et à appliquer les freins s'il y a un danger de collision.

Ces dispositifs ont été les sujets favoris de discussion de la part des manufacturiers automobiles et des fournisseurs de pièces majeures depuis des années. C'est de bon augure de voir que des firmes importantes comme Ford s'intéressent à commercialiser ces technologies.

Ford a développé deux technologies qu'elle appelle « technologies prometteuses de sécurité active ». L'une d'elles est un système d'avertissement de déviation de trajectoire appelé « Lane Departure Warning (LDW). » L'autre s'appelle « Collision Mitigation by Braking (CMB) » et applique les freins de façon préventive pour réduire la force de l'impact.

Le principe de fonctionnement du LDW développé par Ford est un système de visionnement mécanique qui reconnaît le marquage routier et la position du véhicule par rapport aux lignes délimitant la largeur des voies. On suppose que le véhicule circule du côté droit.

Il peut émettre un signal qui peut être visuel, sonore ou encore tactile par vibration « si le véhicule dévie de sa trajectoire sans que la signalisation de changement de voie ne soit activée. »

Dans le concept Meta One, une déviation vers la droite déclenche une vibration sur le côté droit du siège et fait la même chose sur le côté gauche si une déviation vers la gauche survient.

Dans le cas du système LDW, la position du véhicule est déterminée par une caméra disposée derrière le pare-brise qui mesure la distance latérale des lignes par rapport au centre de la caméra. Ce système fonctionne le jour comme la nuit.

Naturellement, aucun signal n'est émis si le clignotant est activé avant le changement de voie. On poursuit toujours le développement pour les conditions où les lignes sont moins visibles (comme les routes enneigées, un point important pour le Canada) et pour s'assurer de la fiabilité de l'ensemble.

C'est en travaillant avec sa filiale Volvo que Ford a créé le système CMB pour la Meta One. L'objectif est de démontrer comment la sévérité de l'impact peut être réduite. C'est pourquoi Ford l'appelle un « adoucisseur d'impact. » Le système utilise des capteurs qui mesurent l'éventualité d'un impact frontal et applique une pression additionnelle sur les freins pour réduire la vitesse du véhicule avant la collision.