Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford innove : la technologie Wi-Fi pour installer le logiciel SYNC

Ford innove : la technologie Wi-Fi pour installer le logiciel SYNC

Par ,

Tel que rapporté par Ford

DEARBORN, Michigan – Ford est le premier constructeur automobile à utiliser la technologie Wi-Fi sur les chaînes de montage pour installer sans fil le logiciel SYNC dans les véhicules munis de la nouvelle interface MyFord Touch.

Cette nouvelle fonctionnalité de la chaîne de montage élimine le besoin de construire et de stocker plusieurs modules d’installation de SYNC, ce qui réduit la complexité du processus d’assemblage et les coûts.

«Grâce à l’installation sans fil par Wi-Fi, nous pouvons garder un seul type de module SYNC alimentant MyFord, explique Sukhwinder Wadhwa, directeur de la plateforme SYNC. Nous éliminons ainsi 90 numéros de pièces différents qui auraient à être mis à jour chaque fois qu’un changement est apporté. Ce système favorise grandement le contrôle de la qualité.»



Plus tôt cette année, Ford a annoncé que la prochaine génération de SYNC pour MyFord Touch comprendrait un récepteur Wi-Fi intégré. La compagnie tire maintenant profit des possibilités infinies de cette nouvelle connexion sans fil de bord, notamment la communication entre la chaîne de montage et les véhicules.

L’usine d’Oakville, en Ontario, qui produit les tout nouveaux Ford Edge et Lincoln MKX 2011, est la première à se doter de points d’accès sans fil pour l’installation de logiciels. L’Edge et le MKX, eux, deviendront les premiers véhicules à voir leur logiciel d’info-divertissement être installé via la technologie Wi-Fi alors qu’ils se déplacent sur la chaîne de montage.

Ford compte équiper l’usine de Chicago de ce système dans le but d’en faire bénéficier le Ford Explorer 2011 de nouvelle génération. Toutes les usines au monde qui produiront la nouvelle Ford Focus 2012 emboîteront aussi le pas.

Au cours de juillet, des centaines de modèles-tests ont passé avec succès l’étape de l’installation par Wi-Fi à Oakville. «Nos ouvriers ont grandement contribué à cette réalisation, affirme Wadhwa. Transformer une usine remplie de poutres d’acier, de câbles à haut voltage et d’autres obstacles pouvant interférer avec le signal radio s’est avéré un défi énorme, surtout pour en faire un centre de transfert au taux de réussite de 100 %.»