Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM cessera l'assemblage des fourgonnettes à propulsion Astro et Safari

GM cessera l'assemblage des fourgonnettes à propulsion Astro et Safari

La fin de carrière de ces véhicules signifie que la fermeture de l'usine de Baltimore est imminente Par ,

La fin de carrière de ces véhicules signifie que la fermeture de l'usine de Baltimore est imminente

Ce mardi, 16 novembre 2004, General Motors a officiellement mis fin aux spéculations et a annoncé que ses fourgonnettes à propulsion arrière
General Motors a officiellement mis fin aux spéculations et a annoncé que ses fourgonnettes à propulsion arrière Chevrolet Astro (illustrée ici) et GMC Safari seront discontinuées en 2005. (Photo : General Motors du Canada)
Chevrolet Astro et GMC Safari seront discontinuées en 2005. Conséquence directe de ce geste, l'usine d'assemblage de Baltimore, au Maryland, qui fabriquait exclusivement ces deux camionnettes, fermera aussi ses portes l'an prochain.

Les Astro et Safari étaient parmi le premier groupe de minifourgonnettes disponibles, suivant les désormais célèbres Autobeaucoup du groupe Chrysler, lancées en 1984 commemodèles 1985. Alors que chez Chrysler, on a fait différentes améliorations au fur et à mesure des nouvelles générations de ces véhicules, les GM Astro et Safari sont demeurées
Les GM Astro et Safari (montrée ici) sont demeurées pratiquement inchangées depuis les 20 dernières années. (Photo : General Motors du Canada)
pratiquement inchangées depuis les 20 dernières années, montrant une versatilité face aux tendances du marché qui aurait permis à très peu de véhicules de survivre aussi longtemps.

Qu'est-ce qui a permis aux Astro et Safari de rester aussi longtemps sur le marché? Parce qu'un peu plus petites que les fourgonnettes de pleine grandeur, ces camionnettes intermédiaires jumelles offraient plus d'espace intérieur que toutes leurs concurrentes, une assise pour jusqu'à 8 personnes, ainsi qu'une configuration de carrosserie sur châssis et propulsion arrière qui était idéale pour transporter de lourdes charges ou tirer de grandes remorques, tâches que leurs rivales à traction avant ne pouvaient pas faire aussi bien. C'est ce qui a rendu ces véhicules intermédiaires Chevrolet et GMC extrêmement populaires auprès des commerçants, des entreprises de livraison, et autres du même genre, et qui a aussi permis à l'usine de Baltimore de fonctionner rondement pendant des années.

Quand les Astro et Safari ont commencé à atteindre la fin de leur cycle de vie au cours des dernières années, la direction de General Motors a
"GM ne peut justifier plus longtemps de construire ces deux produits à des volumes nettement inférieures aux capacités de production de l'usine," a dit Joe Spielman, vice-président et directeur général à la fabrication des véhicules, chez GM. (Photo : General Motors du Canada)
entrepris une gamme de changements pour permettre à la production de mieux s'ajuster à une demande plus faible. On a premièrement aboli la deuxième équipe d'assemblage à l'été de 2000, et par la suite, la production a diminué graduellement. Les ventes de l'Astro ont totalisé seulement 15,709 véhicules en 2003, soit 16,1 pour cent de moins qu'en 2002 et moins de la moitié des 32,736 unités produites en 1998. Alors que ces deux fourgonnettes ont déjà été des best-sellers, pour les 10 premiers mois de 2004, la production à Baltimore se chiffrait à environ 41,000 exemplaires, ce qui n'est pas suffisant pour poursuivre une production massive. Avec des livraisons qui continuent de diminuer, ces véhicules ne justifiaient pas non plus les investissements nécessaires pour satisfaire aux normes de sécurité de 2005.

"La baisse du marché à long terme ainsi que le cycle de vie du produit ont amené GM à prendre cette difficile, mais nécessaire décision," a déclaré
Les 1000 employés et 100 cadres des installations de Baltimore, où ces véhicules sont construits, se retrouveront sans emploi. (Photo : General Motors du Canada)
Joe Spielman, vice-président et directeur général à la fabrication des véhicules. "GM ne peut justifier plus longtemps de construire ces deux produits à des volumes nettement en-deçà des capacités de production de l'usine."

Normalement, General Motors emploie environ 1000 employés de production et une centaine de cadres à ses installations de Baltimore, et ceux-ci se retrouveront sans emploi. Alors que la convention collective (UAW/GM National Agreement) prévoit un plan global et des sommes allouées pour les employés qui seront affectés par la décision de fermer l'usine, la direction de GM assistera les cadres qui accepteront de déménager pour accéder à des postes dans d'autres usines de la compagnie.