Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM domine la production au Mexique

Alors que General Motors est en plein processus de fermetures d’usines aux États-Unis et au Canada, on apprend que le géant américain est le constructeur qui a produit le plus de véhicules au Mexique l’an dernier.

Voilà une nouvelle qui ne peut que mettre de l’huile sur le feu.

Concrètement, la compagnie a fabriqué 830 000 véhicules l’an dernier en sol mexicain, ce qui représente une hausse de 4 % par rapport à l’année précédente. Ce gain, lorsque combiné au recul de 10 % enregistré par Nissan, a fait en sorte de reléguer la firme japonaise au deuxième rang, derrière GM.

Selon Automotive News, qui rapporte la nouvelle, la construction de véhicules au Mexique représente le quart de la production totale de GM en Amérique du Nord.

Le contexte est simple. Les fabricants continuent de tirer profit des salaires inférieurs qui sont servis aux travailleurs mexicains. Conséquemment, le pourcentage de véhicules produits au Mexique ne cesse de croître en proportion avec ceux assemblés à travers l’Amérique du Nord. L’an dernier seulement, la production en sol américain a chuté de 3 % et au Canada, elle a essuyé un recul de 8.8 %.

Chevrolet Silverado 2020
Photo : Chevrolet
Chevrolet Silverado 2020

Du côté de GM, on rétorque qu’on n’a pas augmenté la capacité de production au Mexique depuis une décennie et qu’on n’a pas l’intention de le faire. Pour expliquer les statistiques, la compagnie renvoie aux tendances du marché qui fait que les acheteurs se détournent des voitures (construites aux États-Unis) au profit des camionnettes et VUS que l’entreprise assemble au Mexique.

Ce n’est pas faux. Toutefois, sachant que les prévisions de ventes sont prévues à long terme, il n’est pas impossible d’anticiper les tendances du marché et de déterminer là où la production de véhicules sera la plus rentable.

La compagnie est là pour engranger des profits, ne l’oublions pas.

Et au-delà de l’endroit où un véhicule est produit, ne perdons pas de vue la provenance des composantes dudit produit. Au lancement du GMC Sierra AT4 2019 auquel nous avons assisté la semaine dernière, la fiche signalétique du véhicule était éloquente à ce propos. La camionnette a beau être assemblée à l’usine américaine de Roanoke, en Indiana, 42 % de ses composantes proviennent des États-Unis et du Canada alors que 46 % viennent du Mexique. Le pourcentage manquant n’était pas détaillé sur la fiche en question.

L’origine d’un véhicule, comme vous pouvez le voir, va au-delà des apparences.

Article par Auto123.com