Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM offre aux Canadiens un bon prix pour la CTS 2.8L

GM offre aux Canadiens un bon prix pour la CTS 2.8L

Par ,

General Motors du Canada a commencé la livraison de la nouvelle version «entrée de gamme» de sa populaire berline sport intermédiaire Cadillac. La CTS 2.8L, avec un PDSF de 37 800 $, donne à la compagnie l'espoir d'attirer une plus jeune clientèle.

Il faut dire que ce prix est considérablement inférieur à celui que GM charge pour la CTS 3.6L, soit 41 845 $. C'est en fait le plus bas prix jamais vu pour cette élégante berline à propulsion. Elle devrait séduire spécialement les conducteurs passionnés parce qu'elle est dotée d'une boîte manuelle à six vitesses reliée à un V6 de 2,8 litres.

Avec cette manuelle, il devrait donc être plus facile (et plus plaisant) d'appuyer sur l'accélérateur et de profiter de la puissance du moteur par l'entremise de la technologie de calage de distribution variable (VVT).

Le moteur, tout en aluminium et conçu à 60 degrés, possède un double arbre à cames en tête et un ratio de quatre soupapes par cylindre. Il développe 210 chevaux à 6500 rpm et un couple de 195 lb-pi à 3200 rpm. Ce rendement est nettement moindre que celui de la version de 3,6 litres (255 chevaux à 6200 rpm et un couple de 252 lb-pi à 3200 rpm); tout de même, il devrait procurer d'excellentes sensations à son conducteur si celui-ci exploite la transmission comme elle se doit.

De par son design de V6 à 60 degrés, le moteur emploie une vaste gamme de technologies avancées, dont un calage variable de toutes les soupapes d'admission et d'échappement ainsi qu'un collecteur d'admission variable en deux temps afin de livrer une flexibilité, une économie d'essence et un contrôle des émissions hors pair.

Côté équipement de performance, la 2.8L a les mêmes caractéristiques que la version 3.6L, ce qui est une bonne chose considérant que Cadillac a peaufiné le maniement de la CTS sur le légendaire circuit du Nürburgring, en Allemagne, qui compte 177 virages.

La liste des équipements de série comprend un contrôle de la traction, des roues de 16 pouces, des sièges baquets en similicuir, chauffants et réglables en hauteur pour le conducteur et le passager avant, huit réglages électriques pour le siège du conducteur et quatre pour celui du passager avant, un volant en cuir à trois bras avec commandes audio intégrées et un échappement en acier inoxydable. Il ne faudrait surtout pas oublier la personnalisation de la voiture pour deux conducteurs qui permet de programmer le nom de la personne assise au volant, la sensibilité à la lumière, l'activation par télécommande, l'éclairage périphérique, le verrouillage automatique des portes, le blocage des fenêtres pour tous les occupants et une reproduction audio améliorée.

La CTS 2005 possède aussi un nouveau tableau d'instruments, des jantes de 16 pouces en aluminium peint et usiné de même que trois nouveaux choix de coloris extérieurs : Gris furtif, Sable tourbillonnant et Pierre de lune.

La transmission à six vitesses est entièrement synchronisée (incluant la marche arrière) avec une seule surmultipliée («overdrive»). Jim Taylor, le Canadien qui est devenu le nouveau directeur général de Cadillac, affirme que «la conséquence est un arbre d'entraînement qui tourne moins vite, ce qui procure une réduction du bruit, de la vibration et des contre-coups.»

La transmission est cotée pour 295 chevaux, soutient Taylor, «et son architecture unique est telle que les inerties des pignons sont moindres, nécessitant donc beaucoup moins d'efforts pour embrayer comparativement aux transmissions manuelles conventionnelles pour une propulsion.»