Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Grands carrefours de gaspillage!

Par ,

La lumière devant moi passe au rouge. Alors, j’immobilise ma voiture. Et j’attends. J’attends. Heureusement, une bonne chanson à la radio m’aide à passer le temps.

Car du temps, je vais en perdre beaucoup chaque semaine à ce grand carrefour urbain. Deux minutes et demie chaque fois que le hasard fait apparaître ce maudit feu rouge. Curieusement, on croirait qu’il a été synchronisé avec le feu vert de l’autre carrefour, en amont.

L’administration de la ville a peut-être choisi ce moyen pour ralentir la circulation sur cette grande artère. Ce « hasard » permet sans doute aussi à la police d’atteindre ses quotas quotidiens de contraventions. Au moins, si elles vont aux imbéciles qui « brûlent » les feux rouges, ce sera tant mieux!

En bon citoyen que je suis (lire : mouton), je me résous un peu plus chaque jour à conduire ma voiture à la vitesse « Tortue » d’un carrefour à l’autre. Mais j’ai quand même l’impression d’être berné par quelqu’un. Après tout, ailleurs dans le monde, de plus en plus d’autos ont un système Marche-Arrêt. Mais pas la mienne.

À un feu rouge, le moteur de ces autos s’arrête automatiquement et il reste arrêté tant que le conducteur appuie sur la pédale de frein. Ces systèmes permettraient de réduire la consommation de carburant de 7 à 9 pourcent, selon certains fabricants.

Pourquoi n’en a-t’on pas en Amérique du Nord? C’est la faute de l’EPA, disent les représentants des fabricants d'autos. Les tests faits par cet organisme gouvernemental américain, qui gère la bible des cotes de consommation des véhicules, ne tiennent pas compte de la réduction de consommation que procurent ces systèmes. Et Dieu sait que les chiffres de l’EPA influencent bien des acheteurs!

Ces chiffres étant « parole d’évangile », les fabricants estiment que l’utilité d’un système Marche-Arrêt ne serait pas admise par les consommateurs. Mais il faut préciser que ces systèmes ajouteraient environ 500 $ US aux prix des voitures. Un surcoût difficile à avaler pour la plupart des consommateurs, surtout si le bon dieu EPA ne le justifie pas!

Tant que cet imbroglio demeure, je continuerai d’attendre à ce grand carrefour en gaspillant du carburant. Souhaitons qu’il y aura une bonne chanson à la radio la prochaine fois...