Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hertz va dépenser un milliard pour l’acquisition de nouveaux véhicules

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

L’entreprise de location de véhicule Hertz va investir un milliard de dollars pour l’acquisition de nouveaux modèles, ce qui représente la majorité de la somme de 1,65 milliard qu’elle a obtenue du débiteur en possession de ses biens.

On se souviendra qu’au début de la crise du coronavirus, et surtout lors des premières semaines du confinement de mars, la firme a vu ses revenus fondre comme neige au soleil. Tellement qu’elle s’est placée sous la loi de la protection de la faillite. Au début de l’été, elle s’est vue forcer de vendre une grande partie de son parc automobile qui se trouvait à l’arrêt, soit près de 200 000 véhicules.

Maintenant, en plus du milliard qu’elle compte investir pour l’achat de nouveaux modèles, elle va aussi injecter 800 millions pour le fonds de roulement et les besoins généraux de l’entreprise.

« Ce nouveau financement nous apportera une flexibilité financière supplémentaire alors que nous continuons à faire face aux effets de la pandémie sur l’industrie du voyage et que nous prenons des mesures pour mieux positionner notre entreprise pour l’avenir. »

- Paul Stone, directeur général de Hertz

Le « débiteur en possession de ses biens » est une forme de financement pour les entreprises en faillite en vertu du chapitre 11 (loi sur les faillites). Cela leur permet de poursuivre leurs activités. Le financement sera assuré par certains des créanciers de l’entreprise, a déclaré Hertz. La compagnie a déposé une motion pour l’approbation du financement par le tribunal américain des faillites pour le district du Delaware.

Les actions de la société, vieille de plus d’un siècle, ont fait un bond de 96 % à 2,02 $, juste avant l’ouverture des marchés.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

À la fin du mois de mars, Hertz avait accumulé plus de 24 milliards de dettes, selon son bilan financier, avec seulement 1 milliard de dollars de liquidités disponibles. La firme avait alors licencié 12 000 travailleurs et en avait mis 4000 autres en congé, en plus de réduire de 90 % ses acquisitions de véhicules, ainsi que toute dépense non essentielle.

Hertz s’est ensuite placée sous la protection de la loi sur les faillites le 22 mai après que son entreprise ait été décimée pendant la pandémie et que les discussions avec les créanciers n’aient pas abouti au soulagement dont elle avait tant besoin.

Pour les constructeurs automobiles, cela représente évidemment une bonne nouvelle, car une des entreprises de location les plus prolifiques va se remettre à acheter des modèles. Et comme la firme opère également au Canada, cela signifie également une bonne nouvelle pour notre économie.