Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Ridgeline 2006

Honda Ridgeline 2006

Un nouveau camion aussi étrange que merveilleux Par ,

Un nouveau camion aussi étrange que merveilleux

Personne ne doute des aptitudes de Honda en matière d'ingénierie, n'est-ce pas? La marque japonaise s'est classée quatrième dans le
Dick Colliver, vice-président exécutif de Honda des États-Unis, a dévoilé le Ridgeline 2006 au Salon international de l'auto de Détroit, le 10 janvier dernier. (Photo: Honda Canada)
sondage de qualité initiale (IQS) 2004 de J. D. Power and Associates, plus haut que toute autre compagnie d'entrée de gamme, bien en avant de Hyundai (7e) et de Toyota (9e).

Honda surclasse aussi Toyota par deux échelons dans l'étude de fiabilité des véhicules (VDS) 2004 de J. D. Power, cette fois-ci se classant sixième parmi 37 marques répertoriées. Cette performance est meilleure que celle d'Acura (sa division de prestige, en 7e position) et une fois de plus meilleure que toute autre compagnie d'entrée de gamme.

Évidemment, une telle cote élevée de la part de la firme d'études
Jadis le chef de file japonais du design, Honda a vu ses idées dépérir avec le temps. (Photo: Honda Canada)
indépendante la plus respectée en Amérique du Nord est un exploit phénoménal qui a de quoi rendre fiers le constructeur nippon ainsi que tous ses consommateurs.

Or, il faut plus qu'une bonne fiabilité pour gagner le coeur des consommateurs nord-américains; la dynamique de conduite et le stylisme sont tout aussi importants. Je ne crois pas qu'ils seront nombreux à se plaindre haut et fort si j'affirme que la plupart des véhicules Honda livrent une performance agile grâce à une configuration et des réglages de suspension mieux que la moyenne, sans parler des combinaisons judicieuses de transmissions et de moteurs à quatre et six cylindres. Même s'ils sont rarement les plus puissants de leurs catégories respectives, les moteurs Honda figurent souvent parmi les plus propres, les plus économes et les plus raffinés.

Mais le stylisme? Jadis le chef de file japonais du design, Honda a vu ses idées dépérir avec le temps. En plus d'avoir copié le design de phares
Quand j'ai demandé à des journalistes et experts de l'industrie ce qu'ils pensaient du Ridgeline, pas la moindre personne n'a avoué trouver le stylisme particulièrement beau. (Photo: Honda Canada)
arrière de Mercedes pour ses coupés Accord et Civic et imité le ML dans son intégralité pour concevoir le CR-V, le fabricant nippon a lancé une berline Accord plutôt moche, un Pilot tellement sécuritaire qu'il en a oublié sa personnalité ainsi qu'un Element tellement radical qu'il offense ceux qui appréciaient les lignes dégagées et sobres des premiers designs d'Accord, de Prelude et de Civic.

Je me suis surpris à aimer l'Element, dois-je préciser, principalement parce qu'il s'agit d'un véhicule Honda qui n'a pas eu peur d'être différent. J'aime aussi le fait qu'il n'est pas rétro; on dirait plutôt une version extra-terrestre de la PT Cruiser.

Alors, comment décrire le Ridgeline? Je me suis donné la peine de
Si tous les goûts sont vraiment dans la nature, quelqu'un, quelque part trouve la nouvelle Accord splendide, le Pilot, dynamique, et ce Ridgeline, digne de mention artistique. (Photo: Honda Canada)
demander à un certain nombre de journalistes et experts de l'industrie présents au Salon de Détroit, et tout ce que j'ai entendu, c'est: «Avez-vous vu ce coffre astucieux caché sous la caisse?» En revanche, pas la moindre personne n'a avoué trouver le stylisme particulièrement beau.

Je ne m'éternise pas souvent sur le stylisme, à l'exception du concept Kuraza d'Infiniti, préférant vous laisser décider par vous-même ce qui est acceptable ou pas dans un design. Après tout, si tous les goûts sont vraiment dans la nature, quelqu'un, quelque part trouve la nouvelle Accord splendide, le Pilot, dynamique, et ce Ridgeline, digne de mention artistique. Je ne vous le demande pas formellement, mais écrivez-moi la raison si c'est votre cas.