Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai, leader sous le capot

Hyundai, leader sous le capot

Par ,

Sérieusement, on a raison de se demander si Hyundai inquiète les gens de BMW. Le constructeur allemand a pratiquement inventé la mode de la performance écoresponsable – aujourd'hui devenue une règle pour toutes les compagnies automobiles – en créant une foule de nouvelles technologies de moteur qui rendent ses véhicules à la fois sportifs et économes de carburant. Or, son rival coréen le talonne de près à plusieurs niveaux.

Hyundai Genesis Berline 3.8L 2012 vue 3/4 avant
Hyundai Genesis Berline 3.8L 2012 (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

Non, je ne parle pas d'innovation technologique en soi; ce n'est pas tout à fait le terrain de jeu de Hyundai. Par contre, ce dernier se forge présentement une avance considérable sur tous les compétiteurs quand on regarde l'intégration des technologies sophistiquées à des modèles abordables.

Fini le temps où les moteurs à injection directe et les boîtes de vitesses à double embrayage demeuraient exclusifs aux grands noms de l'industrie. De plus en plus de fabricants les adoptent, mais c'est Hyundai qui mène le bal en implantant au sein de sa gamme un éventail complet de systèmes qui améliorent la performance tout en diminuant la consommation.

Le meilleur exemple se veut la berline Hyundai Genesis 2012. Conçue pour rivaliser avec les plus puissantes litre pour litre, mais à un prix nettement inférieur, la Genesis exploitait initialement un V8 de 4,6 L développant 375 chevaux. Les marques de luxe ont riposté et, tel que promis, Hyundai en a fait de même.

Pour 2012, la Genesis s'amène avec un nouveau V8 de 5,0 L produisant 429 chevaux. À simple titre d'information, il s'agit d'un meilleur ratio puissance/litre que le dernier V8 offert dans une BMW M5.

Hyundai soutient que le rendement accru n'apporte aucune pénalité à la pompe – une question d'économie, rappelons-le. Ce souci d'offrir plus de puissance en brûlant moins d'essence aura un méchant effet boule de neige alors qu'un nombre grandissant de Canadiens demandent des véhicules plus écoénergétiques.

Voici quelques-unes des principales technologies employées par la berline Hyundai Genesis 2012 et d'autres modèles de la compagnie :

Injection directe :
En plaçant les injecteurs dans la chambre de combustion, les ingénieurs peuvent contrôler l'alimentation avec plus de précision. On extrait ainsi le maximum d'énergie de chaque molécule de carburant. Bref, le moteur à injection directe d'essence (GDI) de Hyundai avantage doublement les conducteurs : plus de puissance disponible, moins d'essence requise.

L'injection directe a surtout été popularisée par Audi et BMW, mais le géant coréen l'inclut désormais de série sur sa petite Accent, une voiture d'environ 13 000 $ animée par un moteur de 1,6 L seulement. Celui-ci propulse également la nouvelle Veloster, un coupé à hayon au style éclectique qui rappelle la vieille Honda CRX. La Sonata et la Genesis profitent elles aussi de la technologie GDI.

Hyundai Veloster 2012 moteur
Hyundai Veloster 2012 (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

Boîte à double embrayage : On peut la comparer à deux boîtes manuelles qui fonctionnent en parallèle, chacune misant sur son propre embrayage. Faites une petite recherche avec Google pour de plus amples détails. Grosso modo, les changements de rapport deviennent plus rapides et plus fluides, la distribution de puissance n'étant jamais interrompue.

La boîte EcoShift de Hyundai, inaugurée sur la Veloster, comprend par surcroît des sélecteurs de vitesses au volant qui favorisent des passages instantanés et une conduite plus sportive.

En plus d'un mode entièrement automatique, la boîte à double embrayage procure les mêmes bénéfices de performance et d'économie d'essence qu'une manuelle ordinaire. Elle se montre également plus légère et plus efficace qu'une automatique conventionnelle.

Six rapports :
Autrefois, les boîtes à 6 rapports se retrouvaient uniquement dans les voitures les plus performantes. De nos jours, cependant, on les voit partout. L'Accent? L'Elantra? La Sonata? Toutes utilisent une boîte manuelle ou automatique à 6 rapports.

Plus une boîte compte de rapports, plus les passages s'adoucissent et plus les reprises sont vives. Le moteur devient aussi moins bruyant et moins énergivore, car il tourne à un régime moins élevé.

En somme, une boîte à 6 rapports contribue à livrer une meilleure performance et une plus grande économie d'essence. Six rapports, c'est la nouvelle norme. La berline Genesis, elle, en possède huit.