Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai XG350 2001-2005 : occasion

Hyundai XG350 2001-2005 : occasion

La Hyundai XG350 : luxe bon marché, expériences bonnes et moins bonnes Par ,

Lorsque la XG350 a pris la route en 2001, elle a lancé une tendance que Hyundai perpétue à ce jour. Comme les Azera et Genesis qui l’ont suivie, la XG350 visait à offrir aux consommateurs un aperçu de la belle vie automobile à rabais.

Hyundai XG350 2005

Oui, c’est une réplique coréenne cheap – dans le bon sens du terme. Hyundai a créé une ambiance luxueuse, l’a bondée d’équipements et lui a donné une étiquette qui plaît aux masses populaires. La XG350 n’a certainement pas sonné le glas de BMW ou Lexus, mais elle leur a probablement ravi une petite part des ventes de voitures de prestige tout de même.

Même son nom imitait celui des grandes berlines allemandes et nippones. Originalement baptisée XG300, cette désignation évoquait la présence d’un V6 de 3 litres. Ce moteur développait 190 chevaux, mais fut remplacé par une version de 3,5 litres plus virile et coupleuse seulement un an plus tard. Et la XG350 est née.

Si vous cherchez une voiture d’occasion confortable et luxueuse qui ne vous coûtera pas les yeux de la tête, la série XG en vaudrait peut-être la peine. Ses commodités comprenaient un climatiseur automatique, un toit ouvrant électrique et une batterie complète d’accessoires électriques, dont le télédéverrouillage. Des sièges en cuir chauffants, des rétroviseurs chauffants, des garnitures en simili-bois, des surfaces gainées de cuir et quatre disques à frein antiblocage étaient également de la partie. L’habitacle était paré de couleurs contrastantes et de textures variées, et les commandes et boutons étaient logiquement disposés.

Les propriétaires en appréciaient l’expérience de conduite, le style de l’habitacle, le degré de confort et l’abondant équipement qui était inclus pour le prix. L’espace de l’habitacle et la grosseur du coffre ont fait l’objet de très peu de plaintes. En général, ses propriétaires semblent adorer son degré de confort, sa qualité et son rapport qualité-prix. D’autres apprécient le fait qu’ils ne se fondent pas dans la mer de Camry et d’Accord sur la route.

En revanche, on se plaint couramment du bruit de la route, et de nombreux propriétaires regrettent le bloc d’instruments sombre, l’absence de système de navigation et la chaîne audio médiocre. Mais un des plus grands reproches concerne la consommation. La majorité des conducteurs de XG350 semblent satisfaits du rendement du V6 de 3,5 litres, même s’ils dénoncent en bloc sa consommation excessive.

Malgré un volume de ventes relativement bas, nombreux sont les propriétaires qui ont partagé leurs expériences sur Internet. Certains se disent très satisfaits de la XG, éprouvant peu ou pas de problèmes. D’autres font état de petits pépins concernant l’électronique, les capteurs et la mécanique.

Hyundai XG350 2005