Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Il sera désormais possible de rouler en voiture électrique au Québec

Il sera désormais possible de rouler en voiture électrique au Québec

Par ,

Le gouvernement Libéral annonce des mesures pour favoriser le développement de l'automobile électrique au Québec. À ce sujet, La ministre des Transports du Québec, Julie Boulet, tenait un point de presse ce matin, où elle a dévoilé son projet pilote novateur.

À partir du 17 juillet et pour une durée de trois à cinq ans, il sera désormais possible de rouler sur les routes du Québec avec un véhicule électrique.

ZENN 2.2 2008

Cependant, ces véhicules devront se plier à certaines conditons. Leur usage sera réservé à des routes où la limite de vitesse n'excède pas 50 km/h et ils devront rouler dans la voie de droite en tout temps, sauf pour effectuer un virage à gauche. De plus, ils devront être voyants, ce pourquoi ils doivent être munis d'un triangle orange indiquant que c'est un véhicule lent et leurs phares devront être toujours allumés.

Tout véhicule électrique roulant sur nos routes devra être immatriculé et respecter les normes canadiennes. Un permis de conduire valide sera nécessaire afin de circuler avec un tel véhicule.

Il s'agit d'une très bonne nouvelle pour ZENN et Nemo, deux compagnies produisant des véhicules électriques au Québec. Pour le moment, seules les véhicules de ces deux compagnies sont autorisés à rouler sur nos routes.

Nemo produit un petit camion urbain capable de transporter une charge de plus de 453 kilos. Il peut atteindre une vitesse de pointe de 40 km/h et a une autonomie de 115 kilomètres. Il s'agit d'un partenaire intéressant pour l'entretien des villes et municipalités, notamment grâce à son petit gabarit et son court diamètre de braquage, ce qui lui permet de se déplacer avec fluidité dans les parcs et endroits urbains restreints. Le prix de vente du Nemo est de 25 000 $.

La ZENN, quant à elle, est une petite voiture électrique destinée à un usage privé. Elle peut atteindre une vitesse de pointe de 40 km/h et a une autonomie d'environ 60 kilomètres. Cependant, une nouvelle version de la ZENN prévue pour 2009 pourrait atteindre 80 km/h, ce qui en ferait une alternative très intéressante.

Ces mesures annoncées par le gouvernement provincial sont très intéressantes, car elles ouvrent la voie au développement de la voiture électrique au Québec. « C'est une étape préliminaire qui mènera à une présence permanante de ces véhicules sur les routes du Québec », affirme Mme Boulet.

Il n'en demeure pas moins que l'usage de ces véhicules est actuellement très limité de part leur faible autonomie.

Nemo

photo:ZENN, NEMO