Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Indy: Une journée difficile pour les Canadiens à l'Indy 500

Indy: Une journée difficile pour les Canadiens à l'Indy 500

Par ,

Les pilotes canadiens ont connu une journée difficile sur l’ovale d’Indianapolis dimanche.

Auteur de la deuxième place sur la grille, le Torontois James Hinchcliffe a roulé en tête et avec les meneurs jusqu’à ce qu’un accrochage avec Ed Carpenter mette fin à sa course lors de la relance du 176e tour.

Indy500 James Hinchcliffe IndyCar Ed Carpenter
James Hinchcliffe et Ed Carpenter. (Photo: IMS)

Alexandre Tagliani de Lachenaie a pris le départ de la 24e place.

« Nous avons connu un bon départ en prenant cinq ou six positions, mais la voiture a soudainement perdu son équilibre et, je ne pouvais comprendre si le problème venait de la pression des pneus ou de l'aérodynamique », a mentionné Tagliani.

« Nous avions prévu mettre en piste une voiture avec beaucoup d'appui sur l'aileron arrière, ce qui nous aurait ralenti dans les lignes droites. Mais, nous espérions profiter de plusieurs neutralisations au début de la course pour réduire l’angle de l'aileron durant ces arrêts aux puits, ce qui ne s'est pas produit au cours des 150 premiers tours. À un moment donné, l'équipe a décidé d'alléger la pression à l'arrière de la voiture, mais nous avons perdu l'équilibre, car la Dallara s'est mise à sous-virer dans la circulation.

« Par la suite, nous avons modifié la pression des pneus, et réduit l'aérodynamique pour finalement retrouver l'équilibre recherché. Une pénalité nous a fait perdre plusieurs positions (puits fermés), mais à la dernière relance de la course, nous avons gagné sept positions pour terminer treizième. »

Indy 500 Alex Tagliani IndyCar
Alex Tagliani. (Photo: SFHR)

L’ancien champion du monde de Formule 1 et vainqueur de cette course en 1995, Jacques Villeneuve a gagné 13 positions et a croisé l’arrivée en 14e place.

« Tout a fonctionné comme prévu. Je partais depuis l’arrière. Je n’ai donc pas forcé au début, car je ne voulais pas avoir un accident dès le début de la course. À ce moment, je n’étais pas très content du comportement de la voiture. Je me suis donc accroché et je me suis concentré à ne pas perdre un tour sur les meneurs », de raconter Villeneuve.

Malheureusement, la voiture No. 5 a effectivement perdu un tour. Mais à cause des nombreuses neutralisations durant les derniers 125 milles, Villeneuve a pu le reprendre.

« Nous avons constamment amélioré la voiture durant les arrêts. Et nous avons été chanceux de reprendre ce tour. Vers la fin de la course, la voiture est devenue très compétitive et j’ai piloté beaucoup plus agressivement », de terminer Villeneuve.

Indy500 Jacques Villeneuve IndyCar
Jacques Villeneuve. (Photo: IMS)