Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ken Block et la Ford Fiesta ST 2014

Ken Block et la Ford Fiesta ST 2014

Par ,

La nouvelle Ford Fiesta ST 2014 nous attendait sur la piste, prête à être lancée au beau milieu des cônes dans le stationnement de la Place de l'Ontario, à Toronto. Comme plusieurs autres journalistes présents, toutefois, j'avais encore plus hâte à ce qui allait suivre : l'occasion de prendre place aux côtés du champion de rallye Ken Block dans sa Fiesta WRC - le même bolide qu'il pilote dans ses populaires vidéos sur YouTube.



L'art du dérapage contrôlé à son meilleur
Dès la première accélération de Block, j'ai été estomaqué par la puissance explosive de sa Fiesta; c'était comme se faire projeter d'un canon. Il faut dire que la voiture pèse seulement 1 200 kilos et que son moteur turbo de 2,0 L a été modifié pour produire plus de 600 chevaux!

Incroyable de voir la Fiesta effectuer un 360 après l'autre avant de déraper tout en contrôle le long d'un muret de ciment derrière lequel se tenaient des gens. Une fois sorti de mon état de choc, je me suis mis à étudier les gestes de Block.

Quel calme! Ses bras et ses jambes enchaînaient les mouvements à un rythme fou, mais aussi avec une grande précision, pendant que son torse demeurait complètement immobile. On aurait dit qu'il jouait à un jeu vidéo de course dans son fauteuil de salon.

Le seul aspect de sa conduite qui sortait de l'ordinaire, c'est son recours fréquent à un grand levier tout juste à la droite du sélecteur de vitesses. Il permettait à Block de freiner les roues arrière seulement pour mieux survirer.

Après notre petite séance haute en couleurs, Block a ouvert sa porte et roulé lentement afin d'évacuer la fumée de pneus qui avait pénétré dans l'habitacle de la Fiesta. Sage décision, dirait un pneumologue.

À propos, les pneus ont tellement été mis à rude épreuve au cours de la matinée que l'équipe de Ken Block en a changé 2 à la fin de chaque séance ou presque. Bref, une vingtaine de pneus sont morts pour qu'une dizaine de journalistes puissent découvrir et apprécier l'art du dérapage contrôlé à son meilleur. Merci, cher caoutchouc!

Ken Block et la Ford Fiesta ST 2014
Photo: Mike Goetz