Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L.A. Auto Show 2009 : Chevrolet Cruze 2011

L.A. Auto Show 2009 : Chevrolet Cruze 2011

Par ,

Le vent a complètement tourné dans l’industrie automobile au cours des 30 dernières années. À l’époque où les gros véhicules étaient monnaie courante et très appréciés, les compagnies qui en offraient faisaient de très bonnes affaires. Il y a 20 ans, les VUS dominaient le paysage automobile et, encore une fois, la gloire était assurée pour ceux qui pouvaient répondre à la demande. Depuis les 10 dernières années, on assiste à un bouleversement radical de nos idéaux et à une accentuation plus marquée que jamais de nos responsabilités environnementales. Aujourd’hui, les petits véhicules sont à l’honneur et les champions d’économie deviennent les rois.


General Motors répond aux besoins de ce marché exigeant depuis bien longtemps -- parfois avec énormément de succès; d’autres fois avec très peu. Si vous pensez que le géant américain n’accorde pas une priorité aux petites voitures, rappelez-vous qu’il a jadis dominé presque tous ses concurrents au chapitre des ventes de compactes avec son combo Pontiac Sunfire/Chevrolet Cavalier. Certes, il ne s’agissait pas des meilleurs modèles disponibles dans le créneau d’entrée de gamme, mais leur prix était tellement alléchant que la vaste majorité des propriétaires n’ont jamais vraiment regretté leur achat.

Les ventes de la Sunfire et de la Cavalier sont demeurées solides de 1995 à 2005 bien qu’elles aient reçu peu de modifications. Puis sont arrivées les nouvelles Chevrolet Cobalt et Pontiac Pursuit/G5. Cependant, leur accueil par le grand public n’a pas été aussi chaleureux que GM l’avait souhaité. Ainsi, dans quelques mois, la reine des compactes dans les salles de montre de Chevrolet sera … la Cruze. La quoi? Lisez bien ce qui suit.

Importante première impression
Concevoir une toute nouvelle voiture constitue un sale boulot, car il n’y a absolument aucune place à l’erreur. Cela s’applique particulièrement au niveau du design extérieur; s’il n’attire pas le regard, le véhicule ne se vendra pas -- c'est aussi simple que ça. Qu’advient-il de la Cruze? Eh bien, les designers de Chevrolet méritent un «A» pour leurs efforts. En fait, elle réunit assez de traits américains et allemands pour être considérée comme l’une des plus belles figures de sa classe. Son profil de coupé s’agence joliment avec la calandre double maintenant appliquée à tous les produits de la marque.

De même, le design intérieur s’avère une nette coche au-dessus de celui de la Cobalt. Le tableau de bord, aménagé de façon à délimiter la bulle du conducteur et celle du passage avant, représente un autre élément qu’on retrouve ailleurs dans la gamme, de la Malibu jusqu’à la Corvette. En termes de présentation, ce cockpit revêt un cachet qui fait beaucoup penser à Opel et Vauxhall, une touche qui plaira certainement aux conducteurs à la recherche d’une saveur européenne qui n’a rien à voir avec «l’ancien GM».

Encore une fois, malheureusement, les matériaux employés ne surclassent pas la moyenne. Certains des plastiques font carrément bon marché. Au moins, il y a de la place pour cinq adultes à bord et le coffre peut engloutir 450 litres de chargement. Dans un marché qui priorise le rapport qualité/prix, une compacte pouvant facilement servir de voiture familiale sur une base quotidienne fait énormément plaisir au portefeuille.