Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Chrysler 300C Cabriolet épate à la fois les visiteurs de salons et les dirigeants de Chrysler

La Chrysler 300C Cabriolet épate à la fois les visiteurs de salons et les dirigeants de Chrysler

La 300C Cabriolet d'American Specialty Cars risque d'entrer en production Par ,

La 300C Cabriolet d'American Specialty Cars risque d'entrer en production

Le sous-sol du Cobo Hall, théâtre du Salon International de l'auto de Détroit, abritait lors l'édition de janvier dernier l'une des voitures les plus intrigantes sur place.
 
American Specialty Cars a transformé la populaire Chrysler 300C en un cabriolet d'allure extrêmement luxueuse. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
Bien sûr, la décision de retirer le toit de la berline préférée des Américains était des plus logique, voire attendue, mais la façon dont American Specialty Cars (ASC) s'y est pris était plutôt singulière, avec comme résultat un cabriolet de luxe étonnamment attrayant et merveilleusement pratique.

Construite à partir de la 300C au moteur V-8 HEMI, une voiture qui se retrouve partout en raison de son énorme popularité, la Helios (du nom du dieu grec du soleil) s'impose comme un cabriolet d'allure extrêmement luxueuse.

«De A à Z, la Helios est inspirante et elle établit de nouveaux standards
«La Helios est inspirante et elle établit de nouveaux standards de performance pour les cabriolets», a déclaré Paul Wilbur, président et directeur général de ASC. (Photo: American Specialty Cars)
de performance pour les cabriolets, tout en créant potentiellement un tout nouveau segment de véhicules», a déclaré Paul Wilbur, président et directeur général de ASC.

Une telle affirmation s'appuie, d'un côté, sur l'unique schéma de couleurs champagne et caviar de la voiture et, de l'autre, sur le fait que seuls les richissimes acteurs et magnats américains dans les folles années 1920-1930 pouvaient se procurer cette «phaeton» - le nom donné aux cabriolets quatre portes dans leurs heures de gloire, une époque où les constructeurs de luxe domestiques comme Cadillac, Duesenberg, et Pierce Arrow embellissaient les plus belles routes de l'Amérique.

Bon, d'accord, j'avoue que la Helios n'a pas exactement le même style qu'une phaeton; aucun tablier ou console véritable ne sépare l'espace
Le Groupe Chrysler, selon la rumeur, envisage de confier la production du modèle de série à ASC. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
pour les passagers à l'arrière. La seule Chrysler ayant présenté une telle configuration était une variante de la Newport (ou Thunderbolt) et dont l'unique exemplaire a été fabriqué en 1941. Les choses risquent de changer avec le prototype d'ASC car, pendant que les visiteurs de salons s'écarquillent les yeux devant ce dernier, le Groupe Chrysler, selon la rumeur, envisage de confier la production du modèle de série à ASC.

«La Helios constitue un tout nouveau genre de voiture «halo», c'est-à-dire qu'il est destiné aux nombreux baby-boomers et autres consommateurs à la recherche de la liberté, de la satisfaction et de l'excitation que procure une conduite à l'air libre, le tout dans le confort et l'espace qu'offre un véhicule quatre portes», a expliqué Jeff Steiner, le vice-président exécutif et
«Il y a tout un segment de marché encore vierge qui peut accueillir cette voiture», a précisé Jeff Steiner, le vice-président exécutif et directeur en chef du marketing d'ASC. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
directeur en chef du marketing d'ASC. «Il y a tout un segment de marché encore vierge qui peut accueillir cette voiture, et nous pensons que ce type de véhicule peut s'avérer la solution par excellence pour les dirigeants en quête de nouveaux marchés.»

Bref, il s'agirait d'une autre percée pour Chrysler, qui s'est fait pionnier des véhicules multisegments compacts et multisegments de luxe avec ses élégantes PT Cruiser et Pacifica, respectivement; une autre percée pour Chrysler, qui a revitalisé le segment des berlines de luxe grand format et qui continue à innover pendant que la compétition ne fait que rêver, comme le veut son audacieuse philosophie corporative.