Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La direction adaptative d'Infiniti

La direction adaptative d'Infiniti

La nouvelle Infiniti Q50 2014 marque une première mondiale Par ,

La nouvelle Infiniti Q50 2014 utilise un système de direction adaptative (Direct Adaptive Steering) de type « steer-by-wire », ce qui constitue une première mondiale pour un véhicule de série. Grosso modo, le volant contrôle les roues avant sans le moindre lien mécanique direct entre les deux.

« De plus en plus de nouvelles technologies visent la sécurité et le divertissement, mais celle-ci est géniale parce qu'elle rehausse directement l'expérience de conduite », affirme Tim Franklin, directeur sénior de la planification de produits chez Nissan Canada.

C'est quoi?

Bien que le système soit innovateur, ses composantes n'ont rien de nouveau : des capteurs, des modules de commande électronique, des moteurs électriques, etc. Lorsque le conducteur tourne le volant, un capteur analyse le mouvement de ce dernier, un module de commande électronique détermine l'angle de braquage des roues et 2 moteurs électriques (un pour chaque roue) exécutent la manœuvre.

La force requise pour déplacer les roues est calculée et transmise au module de commande électronique, qui simule alors une sensation par le générateur de force de direction. Ainsi, le volant nous fait quand même sentir les conditions d'adhérence du train avant (à quel point les roues sont-elles faciles ou difficiles à braquer?), que ce soit à basse ou haute vitesse, dans une courbe, sur chaussée sèche ou mouillée, dans la neige, etc. Cet échange d'information en continu garde le conducteur en contact avec la route.

Franklin précise que le système de direction adaptative de l'Infiniti Q50 2014 ne fonctionne pas comme un volant de jeu vidéo. « Le conducteur a toujours l'impression d'être relié aux roues », dit-il.

La direction adaptative d'Infiniti
Photo: Infiniti

Quels sont les avantages?

Oui, sentir la route est une bonne chose, mais ça amène aussi quelques irritants. L'un des principaux avantages de ce système est donc l'élimination des « mauvaises » vibrations au volant. Concrètement, un embrayage désaccouple la timonerie pour éviter toute incidence négative sur la réponse de la direction.

Ensuite, il faut savoir qu'avec les systèmes conventionnels, la crémaillère est fixée au cadre à l'aide de coussinets. La direction adaptative de type « steer-by-wire » élimine ces derniers et les pertes mécaniques qui en résultent afin d'améliorer la précision et le contrôle.

Un autre avantage est une réponse plus rapide de la direction. En fait, comme le démontre l'Infiniti Q50 2014, différentes options de réglage sont possibles via de simples commandes sur l'écran tactile. Le conducteur peut ainsi paramétrer à sa convenance autant la force que la réponse de la direction. On compte 3 modes préréglés (Normal, Sport et Tourisme) ainsi qu'un mode personnalisable.

Ce n'est pas tout : la direction adaptative s'associe à la toute dernière technologie d'aide à la conduite d'Infiniti, soit le contrôle actif de sortie de voie (Active Lane Control). Sur l'autoroute, ce système unique en son genre utilise la direction pour stabiliser la voiture dans sa voie de circulation en se fiant à une caméra sur le parebrise qui lit les marquages au sol. Ainsi, plus besoin d'incessantes corrections au volant en cas de vent latéral ou de petits défauts de revêtement. La conduite devient plus relaxante.

Après la berline Q50, attendez-vous à voir le système de direction adaptative dans d'autres modèles Infiniti au cours des prochaines années, signale Franklin.

Ah, j'oubliais : dans l'éventualité peu probable d'une interruption de courant, l'embrayage électrique réaccouplera la timonerie de direction pour assurer un contrôle mécanique classique.

Tim Franklin
Tim Franklin, directeur sénior de la planification de produits chez Nissan Canada, soutient que le nouveau système de direction adaptative d'Infiniti rehausse directement l'expérience de conduite.