Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La satisfaction d'avoir essayé...

La satisfaction d'avoir essayé...

Par ,

Réussir en sport automobile exige des prérequis tels du talent à revendre, l'argent (beaucoup d'argent...), une détermination sans faille et une certaine dose d'opportunisme.

Combien de jeunes pilotes se lancent dans cette aventure impitoyable en ne possédant pas toutes ces qualités? Plusieurs. Trop même.

Après avoir moi-même pris le volant et arpenté les abords des circuits durant trois décennies, j'ai vu défiler devant moi des centaines d'aspirants. J'en ai vu des tas posséder un talent naturel formidable, mais n'avoir aucune détermination. Ou pas prêt à faire d'énormes sacrifices pour réussir.

Le monde de la course automobile est un milieu féroce. Si vous n'êtes pas prêt à tout investir pour réussir, changez tout de suite de sport.

J'aimerais ici vous raconter l'histoire d'une jeune fille attirée par le sport auto qui a, elle, tout investi pour assouvir sa passion. Je connais très bien son histoire, mais je ne dévoilerai pas son nom.

Tout d'abord, elle a investi la bourse d'un concours pour financer ses premiers pas. Son but n'était pas de juste gagner le concours, mais d'ainsi toucher une bonne somme d'argent pour la réinvestir à louer des voitures.

Puis, elle s'est établie aux États-Unis pour travailler dans un centre de karting et gagner un peu d'argent, se faire connaître et, surtout, rencontrer des gens parfois influents.

Après quelques courses en monoplaces, une petite porte s'est ouverte pour elle du côté du stock-car, un monde qu'elle ne connaissait pas du tout. Voulant poursuivre sa carrière à tout prix, c'était une chance à ne pas rater.

Qui dit stock-cars aux États-Unis, dit Charlotte en Caroline du Nord. Notre fille n'a donc pas hésité une seconde à quitter le chaud soleil de la Californie pour prendre un appartement dans cet État du Sud.

Après quelques courses, un commanditaire majeur lui a proposé de piloter un bolide surpuissant devant ses fans. Si elle refusait, sa carrière prenait fin instantanément. Si elle acceptait, elle devait faire face au plus gros défi de sa (courte) carrière. Elle l'a accepté. Avait-elle le choix?

Photo: Matthieu Lambert

Et au terme de la course, elle fut vertement critiquée. « C'est vraiment une incapable... Juste une belle fille... Aucun talent... C'est qui cette fille? Elle n'avait pas sa place ici... » etc.

Mais elle l'a fait. Elle n'a peut-être pas le talent brut d'autres pilotes, mais elle a su profiter des occasions qui se sont présentées à elle. Quand elle sera mère de famille, elle pourra dire en toute sincérité à ses enfants : « Oui, j'ai tenté ma chance, et je n'ai pas réussi. Mais au moins, moi, j'ai essayé ».

Combien de jeunes pilotes ont raté des chances de s'illustrer ou de se mettre en valeur? Il y en a beaucoup plus que vous pensez... Et vous, seriez-vous prêts à tout sacrifier pour avoir une chance de réussir?