Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La sécurité de la smart fortwo

La sécurité de la smart fortwo

Cessez d'avoir peur ! Par ,

Cessez d'avoir peur !

La plupart des gens qui voit passer une smart sourient, mais beaucoup se disent que c'est trop petit et, surtout, pas très sûr. La peur de la petite voiture est tenace. Mais Mercedes-Benz a bâti une structure si solide qu'elle dépasse plusieurs normes européennes et nord-américaines lors de collisions simulées.

Cellule de survie
Quand vous regardez la smart, portez une attention particulière aux longerons de teinte argentée. Ils forment le cadre de la cellule de survie. Le pilier A, près du pare-brise, constitue une des bases de l'ancrage et poursuit sa course tout au long du toit. Dans la version cabriolet, il s'arrête à la hauteur du toit; le longeron du toit s'emboîte dans ce pilier et dans le B, celui à l'arrière de la voiture. Tous les longerons sont faits d'acier ultra résistant capable de soutenir des impacts élevés et sont reliés pour former une coquille de survie.


Passif et actif
Chaque smart importée au Canada compte sur deux coussins de sécurité gonflables frontaux de dernière génération, donc à déploiement contrôlé. De plus, Mercedes-Benz Canada a eu la sagesse d'ajouter en équipement de série des coussins gonflables latéraux. Au chapitre de la sécurité active, les freins ABS et le contrôle dynamique de la stabilité équipent toutes les smart.

Cinq tests de collision réelle
C'est cette attention à la sécurité passive qui m'a impressionné le plus. Le premier test, imposé par la norme européenne « euroncar », implique un impact frontal à 64 km/h sur un objet arrêté. Le résultat ne montre aucune déformation de l'habitacle.

Deux autres essais de collision font partie des normes de Mercedes-Benz sur la sécurité. D'abord, une collision frontale entre une Mercedes-Benz de Classe S (une grosse berline) et une Smart, toutes deux lancées à 50 km/h face à face avec un angle d'impact de 50 %, c'est-à-dire que la moitié frontale des deux voitures se heurtent de front : encore ici, aucune déformation notable même si l'impact se fait à 100 km/h.