Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La stagnation des ventes de véhicules hybrides pourrait mener à des baisses de prix

La stagnation des ventes de véhicules hybrides pourrait mener à des baisses de prix

Par ,

Toyota Highlander Hybrid 2006 (Photo: Toyota Canada)
Les gens de Honda et Toyota (surtout Toyota) prétendront peut-être le contraire, mais je ne suis pas un «anti-hybride», du moins pas en théorie. C'est dans la pratique que les choses ne m'impressionnent guère.

J'ai longtemps été le seul à voir les choses de cette façon. En effet, nombreux ont été les illuminés à la conscience suspecte qui ont multiplié les cris pour que des véhicules comme la Prius soient lancés.

Beaucoup de personnes pas assez prudentes (les journalistes automobiles) et encore plus de personnes pas assez informées (les médias de masse comme les gens de télé) sont sorties dans la rue et ont levé leurs bras dans les airs en glorifiant les véhicules hybrides, croyant qu'il s'agissait d'un moyen de sauver la planète à coup sûr.

Mais puisqu'il n'y a pas tant de preuves véridiques qui donnent raison à la cause hybride, ces individus ont commencé à désillusionner et à voir les faits tels qu'ils sont. Ce changement d'attitude reflète parfaitement la
Honda Accord Hybrid 2006 (Photo: Honda Canada)
baisse des ventes de véhicules hybrides aux États-Unis pour le mois de mars. (Précisons toutefois que Honda Canada rapporte des ventes quadruplées pour ses Accord et Civic hybrides par rapport au même mois de l'année dernière.)

À l'heure actuelle, la meilleure raison d'acheter une Prius à Los Angeles ou ailleurs, c'est qu'elle permet de rouler dans les voies réservées aux véhicules à plusieurs passagers, même si vous êtes seul à bord et si l'économie d'essence d'une voiture hybride est quasi inexistante sur l'autoroute.

Voici pourquoi c'est une bonne chose que les hybrides soient moins populaires: les constructeurs automobiles pourront enfin prendre une pause et reconsidérer leurs prix. On sait maintenant de plusieurs sources fiables (Edmunds.com, Consumer Reports, etc.) qu'il est hautement improbable de récupérer tout le supplément déboursé à l'achat par les économies de carburant réalisées en conduisant normalement et pendant une durée normale.

Toyota Prius 2006 (Photo: Toyota Canada)
En outre, il semble que de plus en plus de gens prennent conscience du fait qu'il manque de techniciens certifiés pour réparer ces véhicules, que les coûts d'entretien sont élevés à long terme et qu'une grande quantité d'énergie est nécessaire autant pour les concevoir que pour en disposer.

Si les Américains et les Canadiens continuent de prendre des décisions éclairées, nous pourrions voir d'ici quelques années un important mouvement à la baisse du prix des véhicules hybrides, ce qui aurait pour effet d'en accroître la popularité et donc les bienfaits pour l'environnement.