Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Testa Rossa aux lèvres rouges

La Testa Rossa aux lèvres rouges

Par ,

Vêtue de sa robe noire et les « lèvres » fardées d'un rouge passion, la légendaire Ferrari 250 Testa Rossa 1957 (châssis 0714TR) sera mise aux enchères par RM Auctions le 17 mai 2009, à Maranello.

Ferrari Testa Rossa 1957

C'est là, dans le haut lieu du génie mécanique italien, qu'est née cette merveille mécanique et ses 21 soeurs construites entre 1957 et 1958. L'une des oeuvres les plus marquantes du carrossier Sergio Scaglietti, la 250 TR figure dans la gamme la plus prisée de Ferrari, la célèbre lignée des 250, toutes animées par un moteur mythique : le 12 cylindres en V signé Giacomo Colombo. Coiffé de couvre-culasse rouges (d'où son nom de « tête rouge »), ce V12 de 3 litres développe 300 chevaux en version compétition, soit 100 chevaux par litre de cylindrée, un rendement plutôt exceptionnel en cette fin des années 50.

Entre 1958 et 1961, les 250 TR sont inscrites à 19 épreuves internationales et remportent 10 victoires, ce qui assure leur place parmi les légendes.

Outre sa redoutable mécanique et son palmarès sportif enviable, la Testa Rossa se distingue aussi par son unique museau à pontons qui évoque la proue d'un catamaran. D'un effet plus que séduisant, ce dessin possède néanmoins une raison d'être fonctionnelle : favoriser le refroidissement des freins à tambour en y acheminant l'air dynamique qui est ensuite évacué par la grande échancrure qui se dessine sur chacun des flancs. C'est dans cet impératif technique qui procure à la Testa Rossa son allure si séduisante que réside le génie du design italien : l'art d'allier l'utilité fonctionnelle à la beauté esthétique.

Pour voir la Testa Rossa en aluminium et en acier, rendez-vous à Maranello le 17 mai 2009 pour assister aux enchères Leggenda e Passione animées par RM Auctions.

Beauté mécanique, le V12 signé Colombo, coiffé de ses six carburateurs Weber et des deux magnifiques cache-culbuteurs rouges.

photo:RM Auctions, Alain Raymond
Gallerie de l'article