Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Volkswagen Polo BlueMotion, bonne jusqu'à la dernière goutte (de diesel)

La Volkswagen Polo BlueMotion, bonne jusqu'à la dernière goutte (de diesel)

Capitaliser sur une technologie de réduction de la consommation Par ,

Capitaliser sur une technologie de réduction de la consommation

Volkswagen croit que le diesel représente la meilleure source d'énergie «alternative» à long terme. (Photo: Volkswagen Canada)
Malgré la mode récente des véhicules hybrides, quelques manufacturiers persistent et demeurent fidèles au diesel. L'un d'entre eux est Volkswagen. Il est vrai que le constructeur allemand a flirté avec le concept de l'hybride et de l'hydrogène dans un petit nombre de prototypes mais, comme plusieurs de ses compatriotes, Volks continue de croire que les combustibles fossiles représentent la meilleure solution à long terme pour résoudre les problèmes de pollution de la planète. Il ne faut pas s'en surprendre, compte tenu que Volkswagen est le plus grand vendeur de voitures à moteur diesel en Amérique du Nord grâce aux Jetta, Golf et New Beetle TDI.

D'ailleurs, la compagnie est déjà passée plusieurs fois à l'histoire en raison de son expertise dans le domaine du diesel. En 1999, elle a lancé la Lupo 3L, une version super économique de sa désormais défunte
Voici la très célèbre, très dispendieuse et, malheureusement, peu pratique Volkswagen 1L. (Photo: Volkswagen Canada)
voiture urbaine qui affichait une cote de consommation de seulement 3,0 litres aux 100 km. Sa division de luxe, Audi, a également produit un dérivé 3L de la A2. Encore plus spectaculaire, la Volkswagen 1L était une voiture biplace ultra mince qui développait seulement 8,5 chevaux mais dont la consommation n'était que de 1,0 L/100 km.

Cette année, au Salon de l'auto de Genève, Volkswagen a présenté une édition spéciale de son hatchback sous-compact Polo avec toutes sortes d'ajouts visant à améliorer l'économie d'essence. Précisons tout de suite que la Polo BlueMotion n'est pas aussi économe ou perfectionnée que la A2 ou la Lupo 3L; ce n'était pas son objectif. Ayant déjà prouvé sa capacité à offrir une consommation de 3 L/100 km avec une voiture à quatre places, Volks a plutôt concentré ses énergies et ses ressources dans la production d'un véhicule un peu plus grand qui coûte moins cher à l'achat, qui exige moins de compromis de la part du propriétaire et qui est toujours agréable à conduire.

La BlueMotion est une voiture assez «verte», merci! (Photo: Volkswagen Canada)
En effet, les véhicules hybrides ou «ultra diesels» comme la Lupo 3L ne sont généralement pas très plaisants à conduire. À l'exception des modèles plus luxueux comme la Honda Accord Hybrid et le Lexus RX 400h, ils sont atrocement lents et leurs pneus à faible résistance de roulement réduisent considérablement la maniabilité dans les courbes. La Polo BlueMotion est-elle différente? Pas tout à fait. À l'instar de la Polo régulière, elle est alimentée par un moteur turbodiesel à rampe commune qui comprend trois cylindres totalisant 1,4 litre. Toutefois, celui-ci développe maintenant 80 chevaux et 145 lb-pi de couple, et ce, dès 1800 tr/min - des chiffres étonnants pour une voiture considérée comme la plus «verte» des Polo.

Cette Polo conventionnelle accélère moins rapidement et consomme plus que la BlueMotion. (Photo: Volkswagen Canada)
De plus, la Polo BlueMotion est relativement rapide, elle qui, malgré sa vitesse de pointe de seulement 167 km/h, peut accélérer de 0 à 100 km/h en 12,8 secondes. En guise de comparaison, voici les autres chronos de la Polo conventionnelle:

- 1,2 litre, essence, 55 ch. : 17,5 s
- 1,2 litre, essence, 64 ch. : 14,9 s
- 1,4 litre, essence, 75 ch. : 12,9 s
- 1,4 litre, TDI, 70 ch. : 14,6 s
- 1,4 litre, TDI, 80 ch. : 12,8 s

La BlueMotion est par surcroît plus économe que chacun des modèles ci-haut, consommant même un demi-litre de moins aux 100 km que la Polo TDI de 80 chevaux.