Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le coût d'entretien et celui de la batterie des véhicules hybrides inquiètent les consommateurs

Le coût d'entretien et celui de la batterie des véhicules hybrides inquiètent les consommateurs

Par ,

Selon une nouvelle étude, ce n’est pas la réduction de consommation relativement faible qu’affichent les véhicules hybrides ou le prix que les manufacturiers demandent pour en faire l’acquisition qui dérangent les acheteurs potentiels, mais plutôt la question concernant le service après-vente et la longévité de ces véhicules.

Effectuée par Kelley Blue Book Marketing Research de Irvine en Californie, l’étude démontre qu’un pourcentage important des participants croit aussi que ces deux points « seront résolus avec le temps », car pour eux,« la technologie hybride représente l’avenir ».

« Bien que les véhicules hybrides aient bénéficié d’un battage publicitaire dans les médias », selon Jack R. Nerad, directeur éditorial et analyste en chef du marché pour Kelley Blue Book, « le consommateur moyen se demande toujours s’ils peuvent lui convenir ».

« En particulier les points concernant la complexité des réparations éventuelles, le remplacement des batteries et leur coût sont bien plus difficiles à avaler que de ne pas obtenir l’économie de carburant promis ou les performances auxquelles vous vous attendiez au départ », de poursuivre Nerad.

« Chez le consommateur, le scepticisme est également très palpable concernant les véhicules hybrides. Plus de la moitié d’entre eux prétendent qu’ils ne sont pas intéressés à en faire l’acquisition ou qu’ils aimeraient en apprendre plus à propos de cette technologie », d’ajouter Nerad.

« S’ils sont peut-être les enfants chéris des médias en général, les hybrides rendent bien nerveux les gens qui doivent payer pour leur acquisition et leur entretien », de dire Nerad qui est éditeur du magazine Motor Trend.

Dans l’étude, 61% des répondants ont mentionné qu’ils étaient très préoccupés par les difficultés et les dépenses qui pourraient être requises pour les réparations des véhicules hybrides.

Leurs craintes sont fondées, même si le moteur à combustion interne et le moteur électrique qui composent cette technologie ne sont pas véritablement récents ou peu connus. Toutefois, ce qui est nouveau et extrêmement complexe sont les interfaces entre ces deux moteurs lorsque le véhicule est en marche. Il faut rappeler qu’un certain nombre de propriétaires de Toyota Prius en savent quelque chose, car ils ont dû connaître leur part de frustrations plus tôt cette année lorsque leur voiture raffinée a simplement arrêté de fonctionner exigeant ainsi un remorquage.

Cela est suffisamment inquiétant, mais ce qui l’est davantage est que Toyota n’ait pas pu identifier le problème ou même le résoudre.

Une difficulté plus importante pour les propriétaires d’un véhicule arborant une nouvelle technologie complexe est qu’il n’y aura pas beaucoup de techniciens dans le voisinage pour le réparer, un grand merci à la façon dont l’industrie automobile traite ce genre de chose. C’est qu’il faut du temps et de l’argent pour former et équiper des techniciens pour s’occuper d’un système hybride, seuls quelques uns d’entre eux sont disponibles pour faire les travaux qui s’imposent. Les techniciens ne sont jamais bien formés ou véritablement disponibles et cela pourrait durer encore quelques années et en supposant que cette technologie prend son envol.

Le dernier problème potentiel concernant le service après-vente est que cette technologie n’est pas dans sa version finale, car elle évolue au fil des ans. Ce qui existe aujourd’hui pourrait être complètement démodé d’ici cinq années, par conséquent, il serait donc difficile de trouver des techniciens qualifiés.