Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le grand patron de Audi of America congédié pour ses propos contre les faibles ventes de la VW Phaeton

Le grand patron de Audi of America congédié pour ses propos contre les faibles ventes de la VW Phaeton

Axel Mees était-il le seul cadre supérieur du groupe Volkswagen à comprendre le bon sens? Par ,

Axel Mees était-il le seul cadre supérieur du groupe Volkswagen à comprendre le bon sens?

Parfois dans le domaine de l'automobile comme partout ailleurs, des
Lorsque la commercialisation de la Phaeton V8 et W12 a été annoncée, n'y-t-il pas des chroniqueurs automobiles qui ont demandé pourquoi? (Photo : Shawn Pisio, Canadian Auto Press)
fautes de jugement évidentes sont commises. Il semble cependant quecertains hauts dirigeants de l'industrie s'enferment dans leur tour d'ivoire en refusant de voir la réalité en face et de faire leur mea culpa. Et surtout, malheur à celui d'entre eux qui osera admettre publiquement ses erreurs.

Lors de l'annonce du lancement de la Phaeton, qui parmi les cadres supérieurs de l'industrie, les chroniqueurs automobiles ou les passionnés sur notre planète, ne s'est pas interrogé sur la pertinence pour Volkswagen de pénétrer le marché des berlines de luxe de plus de 100 000$ (voir l'article daté du 7 novembre 2004 dans la section anglophone des archives : VW Bullish on North America Phaeton Sales)? Après tout, le manufacturier allemand possède déjà autant de filiales de luxe que de filiales économiques. On n'a qu'à songer à Bentley, Lamborghini, Bugatti et surtout Audi qui serait cannibalisée si la Phaeton voyait le jour.

Pourtant ce qui a été pressenti pour les branches de luxe semble avoir déjà commencé du côté des branches économiques de la famille VW. En effet, Skoda et Seat offrent des versions rebaptisées de modèles
La Phaeton a été un échec retentissant tant au niveau des ventes qu'au niveau marketing. (Photo : Shawn Pisio, Canadian Auto Press)
Volkswagen et s'approprient déjà une portion des parts de marché de la marque allemande. Avec un équipement au moins aussi complet et un prix plus avantageux, le résultat n'est pas surprenant.

La plupart des analystes sont demeurés incrédules face à ce que VW tentait et tente toujours d'accomplir. La Phaeton a été un échec retentissant tant au niveau des ventes qu'au niveau marketing et malgré tout, le manufacturier allemand chérit le désir de commercialiser un rival du nom de code C1 pour la BMW série 5 (voir l'article daté du 5 septembre 2004 dans la section archives : Nouvelle de l'industrie: la C1, l'intermédiaire de luxe de Volkswagen voit sa production retardée). Une fois de plus, la majorité des chroniqueurs s'attendent à ce que ce modèle intermédiaire de luxe gruge la part de marché de la Audi A6 et laisse BMW se diriger complètement seule vers le succès commercial.

Fatigué de suivre la ligne de conduite de la compagnie, Axel Mees, un des cadres supérieurs, voyait les profits fondre comme la neige au soleil. Il a
Axel Mees a été congédié la semaine dernière de son poste à la tête de la division américaine de Audi pour avoir dit tout haut ce que possiblement bien d'autres cadres pensaient tout bas. (Photo : Audi Canada)
été congédié la semaine dernière de son poste à la tête de la division américaine de Audi. Il avait déclaré que l'introduction de la marque Volkswagen dans la catégorie des voitures de luxe avait probablement été une erreur. En tout cas, M. Mees a fait l'erreur de dire tout haut ce que possiblement bien d'autres cadres pensaient tout bas.

Si seulement Volkswagen ne souffrait pas de ses faibles ventes en Amérique de Nord et à l'étranger (voir l'article daté du 19 février 2004 dans la section anglophone des archives : Volkswagen's Fifth-Generation Golf is Underperforming in Europe) et de la fiabilité douteuse de ses modèles. Le manufacturier a