Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le prix de la surconsommation

Le prix de la surconsommation

Par ,

Mon essai routier de la Ford F-150 Harley-Davidson 2012 au moment où l'essence a atteint un prix historique de 1,50 $ le litre à Vancouver m'a vraiment fait réaliser à quel point les conducteurs de véhicules énergivores écopent financièrement.

De nombreux propriétaires de VUS et de camionnettes ont réellement besoin de quelque chose d'aussi gros – et d'assoiffé – pour s'acquitter de leurs tâches quotidiennes. Plusieurs autres ne font cependant qu'assouvir une envie, un caprice.

Dans tous les cas, le calcul peut faire peur, surtout si le kilométrage est élevé.

Il n'est pas rare de nos jours d'obtenir une consommation de 5 L/100 km, même avec des voitures relativement spacieuses telles que la Toyota Prius et la Volkswagen Jetta TDI. En admettant qu'elles brûlent le quart du carburant d'une camionnette pleine grandeur à quatre roues motrices, on se retrouve à payer seulement 25 $ à la pompe au lieu de 100 $. Au terme d'une année entière, qui correspond à environ 20 000 kilomètres, l'économie d'argent peut facilement se chiffrer à 4 500 $. Sur cinq ans, ça fait 22 500 $!

Peut-être devrions-nous réévaluer sérieusement nos besoins automobiles et songer à une façon plus efficace de les combler. Si vous ne prévoyez vous servir de votre camionnette qu'une seule fois par mois, il existe des compagnies de location pour ça. Idem si vous n'avez besoin d'un gros utilitaire que pour vos vacances estivales en famille.

Le reste du temps, un véhicule à haut rendement énergétique représente un meilleur choix. Après tout, dans le contexte économique actuel, l'indexation des salaires ne suivra fort probablement pas le même rythme que la flambée du pétrole au cours des années à venir. Bref, le prix de la surconsommation ne fera que s'alourdir.

Ford F-150 Harley-Davidson 2012 vue côté
Ford F-150 Harley-Davidson 2012 (Photo: Rob Rothwell)