Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les chars de filles qui ne le sont pas

Les chars de filles qui ne le sont pas

Par ,

Avouons-le : chaque fois qu’on voit un homme au volant d’une MX-5, on se dit qu’il joue sûrement pour l’autre équipe. Que ce soit pour leur habitacle douillet (la Yaris), leur bette adorable (la MINI) ou leur côté familial (n’importe quelle fourgonnette sur le marché), on considère certaines voitures comme « féminines ».

Je ne saurais dire quand il a été décidé que les femmes n’accordent aucune priorité aux performances, mais je ne suis certainement pas la seule à aimer une petite machine puissante. Mais bon, certaines réalités influencent inévitablement le choix de notre nouvelle voiture : nous sommes généralement plus petites que les gars, nous craquons pour les trucs cutes, et nous passons plus de temps dans les couches que les hommes.

Heureusement, parmi la cuvée de « chars de filles » 2012 figurent quelques machines qui proposent plus de complexité, de puissance, de maniabilité et de plaisir qu’on ne le pense. Voici un trio qui prouve qu’on peut tout avoir!

La Nouvelle Beetle de Volkswagen a mérité ce fameux titre… et avec raison, il faut l’avouer.

Volkswagen Beetle Premiere+ 2012 vue 3/4 avant
Volkswagen Beetle Premiere+ 2012 (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

On dirait, effectivement, une bibitte. Ce qui, bien entendu, la rend tout à fait irrésistible. En plus, jusqu’à cette année, elle arrivait avec son propre petit vase de fleurs. Quoi de mieux pour rebuter les mâles hétéros?

La dernière Beetle est construite sur une nouvelle plateforme, qu’elle partage avec la Jetta, et elle affiche un look plus masculin qui n’enlève rien à son charme original. Un nez nettement plus long, des piliers fuyants, des feux arrière asymétriques et un parebrise plus droit, cette Beetle menaçante ne fera pas mourir les hommes de honte. Mais elle a toujours l’air d’une Beetle!

Dans l'habitacle, les passionnées de mode apprécieront le tableau de bord et les décorations de couleur assortie (sauf dans la Sportline, qui privilégie le style fibre de carbone). Et à l’aide d’un bouton, l’éclairage d’ambiance peut passer du rouge au blanc et au bleu.

Le cinq cylindres de 2,5 litres de base produit 170 ch et 177 pi-lb de couple, mais la Sportline offre une mécanique vraiment frétillante : un quatre cylindres turbo de 200 ch et 207 pi-lb jumelé à une boîte à six vitesses manuelle ou DSG. En fait, la Nouvelle Beetle, que Volkswagen voudrait qu’on appelle la Beetle du 21e siècle, a tellement changé qu’elle repoussera peut-être les plus filles d'entre nous. Avec le lancement de la décapotable l’an prochain, elles reviendront sans doute au bercail.

Hyundai continue d’impressionner en produisant des voitures toujours supérieures et en se taillant une réputation de fiabilité, ce qui complémente bien ses looks attrayants et sa bonne dynamique de conduite. Si l’Accent se veut un modèle d’entrée de gamme abordable, elle n'a pas l'air bon marché pour autant.

À partir de 13 199 $ pour la berline et 13 599 $ pour la version à hayon, on obtient un habitacle étonnamment spacieux, beaucoup de dispositifs de sécurité actifs, comme l’antipatinage et les rideaux gonflables ainsi qu’une chaîne audio respectable. On profite également d’une boîte manuelle à six rapports et des jantes de 14 pouces en acier… mais pas de climatiseur. Il faudra donc allonger quelques dollars de plus (soit un peu plus de 17 000 $, ou 18 000 $ pour l’automatique) pour la version GLS, qui comprend un climatiseur ainsi que des jantes de 16 pouces en alliage, le télédéverrouillage, l’interface Bluetooth, les sièges avant chauffants, le régulateur de vitesse, plein d’accessoires électriques et des commandes audio au volant.