Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les concessionnaires demandent l'adoption d'un programme national de mise à la ferraille de véhicules pour contrer la crise

Les concessionnaires demandent l'adoption d'un programme national de mise à la ferraille de véhicules pour contrer la crise

Par ,

Communiqué de presse

Aujourd'hui sur la colline du Parlement, la Corporation des associations de détaillants d'automobiles (CADA) a réitéré sa demande pour l'instauration d'un programme de mise à la ferraille de véhicules robuste au niveau fédéral. Depuis novembre dernier, les ventes de véhicule ont chuté au Canada et toutes les autres mesures adoptées pour appuyer l'industrie automobile jusqu'ici pourraient être inutiles si on ne trouve pas une solution au problème de la demande. Un programme de renouvellement du parc automobile qui offre davantage que les 300 $ duprogramme actuel permettrait de stimuler les ventes au pays.

"Nous félicitons le gouvernement fédéral de ses récents efforts pour stabiliser le secteur de l'automobile du Canada, dit Bill Taylor, président du C.A. de la CADA, mais davantage doit être fait pour stopper le recul des ventes. Sans une forte demande sur le marché et des salles d'exposition remplies d'acheteurs potentiels, nous craignons que les investissements qui ont déjà été faits ne permettent pas de stabiliser l'industrie."

M. Taylor a félicité le gouvernement de l'annonce des 12 milliards de dollars de la Facilité canadienne de crédit garanti (FCCG) dans le budget fédéral 2009. La CADA avait indiqué un tel besoin lors de la période prébudgétaire et le gouvernement a écouté. Maintenant, la conception et la mise en place du programme doivent se faire dès que possible, a-t-il ajouté.


"En dépit des baisses de taux d'intérêt record de la part de la Banque du Canada, les banques commerciales ne souhaitent pas faire affaire avec nos concessionnaires depuis des mois. Ce n'est ni acceptable ni viable. La FCCG devrait aider à adoucir les conditions de crédit imposées aux concessionnaires et aux consommateurs du Canada, mais l'argent doit circuler immédiatement, dit M. Taylor. Si ce programme était combiné à un programme de renouvellement du parc automobile d'une valeur de 3 000 $ pour la mise au rancart d'un vieux véhicule, l'effet sur les ventes serait immédiat. Le programme de l'Allemagne, par exemple - d'une valeur de 2 500 euros - a fait augmenter les ventes dans ce pays d'environ 300 000 unités."

Le principal problème auquel fait face l'industrie automobile canadienne est la faiblesse des ventes. Un programme national complet de mise à la ferraille réglerait ce problème en stimulant les ventes de véhicules neufs cette année. Les programmes de mise à la ferraille permettent de retirer les vieux véhicules de la route et de les remplacer par des neufs, ce qui régénère le parc de véhicules national plus rapidement que le taux d'usure d'un marché non réglementé. En plus des avantages économiques provenant d'un secteur de la vente au détail de véhicules en bonne santé, les programmes de mise à la ferraille offrent également de nombreux avantages environnementaux et pourraient jouer un rôle important en aidant notre pays à réduire son impact climatique, puisque les voitures plus anciennes polluent pas moins de 37 fois plus que les voitures neuves.

"Un programme audacieux de mise à la ferraille aiderait à atteindre les objectifs économiques et environnementaux tant recherchés, poursuit M. Taylor. Ce serait la politique parfaite pour prouver que la croissance économique et la protection de l'environnement ne s'excluent pas mutuellement. Avec des politiques bien conçues, ces objectifs importants peuvent être visés en même temps."

La CADA a également invité le gouvernement à s'occuper des échappatoires dans la réglementation qui font en sorte que plusieurs milliers de véhicules dont le volant est à droite se retrouvent sur les routes du pays malgré le fait qu'ils contreviennent aux Normes de sécurité des véhicules automobiles du Canada. Ces véhicules posent un risque pour les citoyens et nuisent à la poursuite des objectifs du gouvernement en matière de sécurité et d'environnement. Les préoccupations quant à la sécurité et à l'environnement des véhicules dont le volant est à droite sont traitées en détail dans un nouveau rapport de la CADA.
photo:Archives Auto123