Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les essais par temps froid : entrevue avec l'équipe de Chrysler

Les essais par temps froid : entrevue avec l'équipe de Chrysler

Par ,

L'hiver frappe déjà à nos portes et, même quand il fait extrêmement froid, les automobilistes sont en droit de s'attendre à ce que leur véhicule se montre toujours à la hauteur. Comment les constructeurs s'assurent-ils de la performance de leurs modèles dans les pires conditions? Notre journaliste Justin Pritchard a rencontré l'équipe du développement aérothermique (EDAT) du Groupe Chrysler pour en savoir un peu plus.


JP: Où les essais par temps froid sont-ils effectués? Est-il possible de soumettre des véhicules à un froid intense dans une usine?

EDAT: Nous effectuons des essais à Bemidji, Cass Lake et International Falls, au Minnesota, ainsi qu'à Thompson, au Manitoba, à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest et à divers endroits de l'Alaska.

Non seulement est-il possible de tester des véhicules à l'intérieur, mais c'est aussi préférable. Si des problèmes de performance sont décelés, ils peuvent alors être reproduits avec précision; nous n'avons donc pas à attendre que Dame Nature nous offre des conditions parfaitement identiques, ce qui peut être long. De plus, il n'y a jamais un orignal qui est venu déranger l'un de nos véhicules dans nos chambres d'essai!

JP: Comment les essais par temps froid ont-ils évolué au cours des 10 dernières années?

EDAT: Les cycles de développement des véhicules sont de plus en plus courts parce que la technologie évolue à un rythme exponentiel. En outre, les systèmes automobiles se sont complexifiés, ce qui signifie qu'il y a plus d'interactions entre les composantes à analyser. Pour ce qui est des paramètres qui ne touchent pas les véhicules en soi, rien n'a vraiment changé: le froid reste le froid.

JP: Est-ce que certaines composantes sont plus sensibles au froid que d'autres?

EDAT: Les batteries sont très sensibles aux basses températures; elles peuvent perdre une grande partie de leur charge lorsqu'elles y sont exposées. Les adhésifs et plastiques ont aussi leurs limites. Un de nos ingénieurs a déjà conduit par une nuit où il faisait -45oC et, le lendemain, toutes les moulures latérales en caoutchouc avaient décollé parce que l'adhésif ne tenait plus.

JP: Comment le froid affecte-il la consommation d'un véhicule? Quelles mesures prenez-vous pour remédier à la situation?

EDAT:
Dans les premières secondes qui suivent le démarrage d'un véhicule, les liquides sont plus épais, ce qui fait travailler davantage le moteur. De plus, le mélange air/essence doit être enrichi jusqu'à ce que le moteur commence à se réchauffer. Les systèmes électroniques d'aujourd'hui tiennent compte de plusieurs conditions de fonctionnement, dont la température, et ils ajustent les paramètres du moteur pour lui permettre de livrer une performance optimale. Les automobilistes peuvent réduire leur consommation par temps froid en conduisant modérément jusqu'à ce que le moteur et les liquides soient chauds.