Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les grosses voitures se vendront toujours

Par ,

Je l’admets, je suis écœurée de parler du prix de l'essence, que ce soit quand mon mari insiste pour mettre du super dans notre Impreza WRX, ou quand je mentionne à quelqu'un ce que je fais dans la vie («Ah oui? Tu essaies des voitures? Qu'est-ce que tu dis du prix de l'essence?»). C'est trop et je n'en peux plus.

Oui, le prix est élevé. Oui, les compagnies pétrolières nous volent. Oui, mon compte en banque et mon budget loisirs en souffrent. Croyez-vous que je vais arrêter de conduire? Non!

Pas juste parce que je suis journaliste automobile. Comme beaucoup de gens, j'adore conduire. Je n'irai pas non plus acheter un véhicule hybride ou 100 % électrique demain matin. Pourquoi? Parce que j'adore conduire. Oui, je l'ai déjà dit et je continuerai à le dire.

Le jeu de l'offre et de la demande est assez amusant. Nous aurions dû y porter davantage attention lors de nos cours d'économie à l'école secondaire. Bien que nous nous plaignions sans arrêt du prix de l'essence, nous continuons à alimenter la demande. Pourquoi diable les compagnies pétrolières baisseraient-elles leurs prix? Aucun besoin.

Pensons aux vêtements saisonniers. À l'automne, les maillots de bain sont quasiment donnés. L'été est fini et les snowbirds n'ont pas encore pris le chemin du sud. Les boutiques baissent donc substantiellement leurs prix pour continuer à vendre pendant cette période morte.

Les stations-service, elles, ne connaissent jamais de période morte – du moins, pas que je sache. Quoi faire, alors? La logique dit d'acheter un véhicule plus compact ou moins énergivore de façon à limiter les visites à la pompe. Or, les petits bazous ne conviennent pas à tout le monde.

Pensez à ça pour un instant, j'ai des amis qui viennent tout juste d'avoir des jumeaux, qui avaient déjà un garçon de deux ans. Ça fait trois sièges d'enfant dans un seul véhicule. Ils n'ont pas eu le choix d'acheter un modèle à trois rangées, en l’occurrence la minifourgonnette la plus économique qui répondait à leurs besoins : une Honda Odyssey 2011 (un excellent choix). La Ford Fiesta n'aurait jamais fait l'affaire.

Bon, je ne dis pas que toutes les personnes qui achètent de gros véhicules le font parce qu'elles ont trois enfants ou plus en bas âge. Je dis simplement que les gros véhicules ne perdront jamais leur popularité. Qu'on parle d'un VUS ou d'un camion, quelqu'un, quelque part, en veut un.

Vous pouvez me faire les gros yeux tant que vous voulez quand je roule en ville avec mon Ford F-150 SVT Raptor, parce que je tue la planète à petit feu et que j'engraisse les pétrolières, mais comment pouvez-vous savoir que je n'ai pas besoin d'un tel moyen de transport?

Les bons et gentils propriétaires de petites voitures doivent cesser de juger les conducteurs de gros véhicules. Ces derniers n'ont pas tous l'intention de faire mal à Dame Nature et, en voyant tout l'argent qu'ils flambent à la pompe, ils méritent davantage de la sympathie que du mépris, non? Certains optent pour le gros uniquement par souci de prestige (dans ce cas, j'espère que leur compte en banque peut soutenir leur égo), d'autres le font par pure nécessité.

Voilà pourquoi les grosses voitures se vendront toujours. Les manufacturiers vont continuer produire des VUS, camionnettes et fourgonnettes parce que la demande est là. Nous ne pouvons pas tous survivre avec une Scion iQ dans notre entrée, (mal)heureusement.