Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les Québécois sur Internet

Par ,

Le 25 janvier dernier, le CEFRIO, en collaboration avec la firme de sondage Léger Marketing, levait le voile sur une massive étude de comportement ciblant les Québecois(es) et leur rapport avec l'internet. Massive, puisque pas moins de 50 000 répondants ont permis de recueillir ce qui s'avère une petite mine d'or de connaissances pour quiconque désirerait en savoir davantage à ce propos, notamment pour les entreprises intéressées à attirer une clientèle Web nombreuse à leur portail.

Ainsi, c'est en quatre volets que nous ont été présentés les résultats: l'internet au travail, les transactions électroniques, le divertissement et les achats de Noël. Parmi les faits saillants, on constte que près de trois millions d'adultes québécois utilisent désormais le Réseau des réseaux sur une base régulière, une statistique qui va en croissant régulièrement. Représentant 34 p. cent en 2000, les internautes constituent depuis la mi-2001 plus de la moitié de la population québécoise.

Malgré cette heureuse nouvelle, disons, pour ceux qui qualifient cette tendance d'heureuse, l'internaute moyen n'est pas vraiment représentatif de la pyramide d'âge nationale: jeune adulte mâle de 18 à 24 ans, il demeure dans un des deux grands centres urbains de la province (Montréal ou Québec), il a acquis un diplôme d'études postsecondaires et le revenu de son ménage est supérieur à 60 000 dollars. Si les institutions du système de santé profitaient de la même clientèle, inutile de dire que les infirmières seraient aux anges?

Statistique intéressante, selon l'étude, tout près de 17 p. cent des travailleurs québécois utiliseraient internet à domicile pour leur travail ou pour des fins professionnelles. Le télétravail, cette "troisième vague" (cf. Alvin Toffler, "Le choc du futur") promise par nombre de sociologues, est en passe de devenir réalité? À ce niveau, la masse critique doit certainement être atteinte?