Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les stéréotypes reliés aux « gars de chars » : ça suffit!

Les stéréotypes reliés aux « gars de chars » : ça suffit!

Par ,

La semaine dernière, j'apprenais que Discovery Chanel lancera une nouvelle série de téléréalité nommée « Carfellas », où une équipe de caméramans suivra les péripéties de Mikey D. et de ses amis Tommie et Mario dans leur quotidien à gérer leur concession de voitures usagées.


Dit comme ça, on imagine une série tout ce qu'il y a de plus normale, mais lorsqu'on va sur YouTube et qu'on visionne la vidéo promotionnelle, on se rend vite compte que c'est avec des imbécilités comme celles-là que l'industrie automobile se fait une mauvaise réputation.

En l'espace de 2 min 36 s, on aperçoit trois douchebag passionnés de voitures, sans aucune classe avec le quotient intellectuel d'une roche, jurant à chaque deux mots, discutant de promotions impliquant des filles en bikini et qui brandissent des liasses de billets de 100 $ à la manière de proxénètes.

En réalité, c'est ni plus ni moins une adaptation automobile de Jersey Shore, une autre téléréalité reconnue pour ses personnages tous plus intelligents et profonds les uns que les autres.

Ce qui m'enrage le plus dans tout ça, c'est que des productions comme celles-ci, de véritables poubelles télévisuelles, donnent non seulement une mauvaise image aux concessionnaires de voitures usagées respectables, mais aussi aux « gars de chars » comme vous et moi.

Mes amis, connaissances et collègues passionnés de véhicules sont des gens normaux. Nous sommes vos voisins qui tondent le gazon le dimanche, des membres d'associations de parents de l'école du coin, des entraîneurs de hockey et il se trouve aussi que nous adorons le sentiment de liberté et de puissance que nous procurent les voitures.

Nous aimons nous rassembler, autant sur internet que dans la vraie vie, pour échanger, partager nos trucs avec des gens comme nous, montrer fièrement nos véhicules et admirer le travail des autres.

Une personne qui n'est pas intéressée aux voitures et qui regarde une émission comme celle-ci aura probablement une image négative de nous tous, et avec raison.

C'est exactement la même chose lorsque quelqu'un écoute le bulletin de nouvelles de 18 heures et entend parler d'un automobiliste qui a coursé dans un quartier résidentiel avec son véhicule modifié et qui a fini par tuer un enfant qui jouait dans la rue.

Il ne suffit que d'une poignée d'imbéciles afin que la majorité qui agit avec discernement soit pénalisée ou marginalisée dans notre société.

Levons-nous, affirmons qui nous sommes, dénonçons cette stupidité consommée et brisons tous ces stéréotypes, car ça devient vraiment ridicule.

marginal