Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'histoire de la Volkswagen Beetle

L'histoire de la Volkswagen Beetle

Un passé si imposant dans un si petit emballage Par ,

Bon, vous en avez probablement jusque-là avec la Beetle, après mon blogue sur Berlin, mes premières impressions de la nouvelle mouture, mes aventures sur les routes de l’Allemagne (au volant d’une Beetle), et maintenant cette rétrospective. Mais, croyez-moi, vous voulez lire ce texte. Je ne me contenterai pas de décrire comment la voiture a changé d’une année à l’autre et d’un modèle à l’autre. Non, je vais considérer la Beetle comme l’être vivant qu’elle est devenue pour tant d’entre nous.

Nous allons regarder les origines de la Volkswagen Beetle, et le chemin qu’elle a fait aujourd’hui.

Une palette de Volkswagen Beetle 1938 dans toute leur splendeur. (Photo: Volkswagen)

La Beetle figure dans le passé de tout le monde, peu importe d’où on vient. Demandez à n’importe qui, et je vous garantis qu’ils auront une histoire de Coccinelle à raconter. Comme moi : ma toute première expérience automobile a pris la forme d’une Beetle bleu ciel des années 70. Mes parents sont revenus de l’hôpital de North Vancouver avec bébé Miranda dans cette voiture. Bon, il fallait fermer la portière du conducteur avec un bout de corde et le moteur a fini par mettre le feu à la banquette, mais on l’aimait quand même, et elle valait amplement les 500 dollars que ma mère avait originalement déboursés. Elle s’en souvient encore affectueusement.

Plus je m’informais sur ce petit bolide plein de cran, plus je réalisais qu’il s’agissait d’une véritable expérience plutôt que d’un nom de modèle (qui survient uniquement suite à la popularité du surnom), d’un moteur ou même d’une tenue de route. La Beetle, c’est une histoire, une expérience, une sensation. Et je trouve ça absolument incroyable.

Certains m’ont raconté que la Beetle fut leur toute première voiture, ou la voiture qu’ils ont conduite pour leur première date. D’autres m’ont confié que leurs parents avaient une Beetle, et qu’ils se souvenaient de la banquette arrière houleuse et bruyante. D’autres encore se rappellent de plateaux couvrant des trous dans le plancher, de rétroviseurs fixés à l’aide de ruban adhésif, de boyaux reliés à une chaufferette pour réchauffer le pare-brise l’hiver… le tout conté en riant, le sourire aux lèvres. Tout le monde l’aimait, peu importe son état de dégradation, peu importe les circonstances. De beaux souvenirs et de vives émotions.

Peu de voitures sur la route aujourd’hui soulèvent tant les passions. Bon, il y a les Ferrari et Lambo, évidemment. La seule autre voiture qui pourrait se comparer à la Beetle à cet égard est la MINI, je crois. Mais je ne suis pas ici pour parler de la MINI…

La Beetle à travers le temps, de 1938 (à gauche) jusqu’à 1976 (à droite). (Photo: Volkswagen)