Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Maux de Tête : ce qu'on doit retenir des choix de l'IIHS

Maux de Tête : ce qu'on doit retenir des choix de l'IIHS

#15 Par ,

Cette semaine, l'IIHS (Insurance Institute for Highway Safety) a annoncé ses choix des 13 véhicules les plus sûrs parmi plus de 300 sur le marché.

Voiture pleine grandeur : Audi A6
Voitures intermédiaires : Audi A4, Saab 9-3 et Subaru Legacy
Fourgonnettes : Hyundai Entourage et Kia Sedona
VUS de luxe : Mercedes-Benz Classe M et Volvo XC90
VUS intermédiaires : Acura RDX, Honda Pilot et Subaru B9 Tribeca
VUS compacts : Honda CR-V et Subaru Forester

Superbe ! Mais avant de sauter aux conclusions comme l'ont fait les médias qui n'y voyaient aucun produit nord-américain, voyons comment les gens de l'IIHS ont procédé.

Saab 9-3 CombiSport (Photo: Olivier Delorme, Auto123.com)
Ironiquement, parmi les lauréats de l'IIHS, la voiture qui affichait le design le plus ancien est, en réalité, construite par GM. La Saab 9-3 est plus ou moins inchangée depuis 2003 et figure parmi les meilleurs choix de l'IIHS depuis trois ans.

De plus, vous remarquerez que cette liste ne comporte aucune voiture compacte. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'IIHS a décidé cette année d'éliminer tout véhicule n'offrant pas le système de contrôle électronique de la stabilité. Cet organisme considère que ce dispositif de sécurité réduit le risque d'accidents, et que chaque véhicule qui débarque de la chaîne de montage devrait en être pourvu.

En raison cette prise de position, les Ford Five Hundred, Chevrolet Malibu et Honda Civic, toutes de meilleurs choix en 2006, ne font plus partie de la liste cette année. Des voitures considérées comme sûres l'an dernier subitement ne le sont plus. Hein ?

Des tests de collision, c'est bien, et l'IIHS fait du bon travail à cet égard. Mais il est injuste de tourner le dos à des voitures et à des camions simplement parce qu'ils n'offrent pas le contrôle de la stabilité.

Je peux comprendre l'importance des coussins de sécurité gonflables qui protègent les occupants d'un véhicule lors d'un impact. Mais le contrôle électronique de la stabilité n'est qu'un autre bidule qui compense pour l'incompétence derrière le volant, et c'est malheureux. Ce qui signifie que les mauvais conducteurs peuvent continuer à mal conduire. Quelle sera la prochaine étape ? Des voitures qui se conduisent toutes seules ? J'espère que ce n'est pas pour demain...

Sous pression, plusieurs constructeurs ont annoncé que, dans quelques années, tous les véhicules seront équipés du contrôle de la stabilité. Résultat ? Les consommateurs paieront encore plus cher pour leur véhicule. Et pour garder les coûts le plus bas possible, ces dispositifs pourraient bien devenir trop simplistes et trop bon marché pour être vraiment efficaces. Nous conduisons de nouveaux véhicules chaque semaine, et les systèmes de contrôle de la stabilité ne fonctionnent pas tous aussi bien. Certains sont bien adaptés à la voiture qui en est équipée, d'autres ne le sont pas du tout. Et dans quelques années, lorsque ces véhicules se retrouveront sur le terrain des marchands d'occasion, ces gadgets électroniques fonctionneront-ils toujours correctement ? Combien croyez-vous qu'il en coûtera pour les réparer ou
Subaru Legacy 2.5GT Spec.B (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
les remplacer ? Les voitures et les camions ne deviennent que plus complexes et plus coûteux à entretenir.

L'IIHS a également choisi des véhicules qui n'offrent le contrôle de la stabilité que sur les modèles les plus chers. La Subaru Legacy 2007 se vend à partir de 26 995 $, mais son système de contrôle de la stabilité (baptisé VDC) n'est offert que sur le modèle Legacy 2.5GT Spec.B, qui coûte 44 995 $. Le véhicule le moins cher dans les meilleurs choix de 2007 est le Honda CR-V, qui se vend à partir de 27 700 $.