Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda Miata 1999-2005 : occasion

Mazda Miata 1999-2005 : occasion

L'ancienne génération de la MX-5 est possiblement la petite sportive la plus fiable sur le marché Par ,

Enfin, ça sent le printemps! Pourquoi ne pas succomber aux charmes d’un petit cabriolet fringant pour vous évader les week-ends? Si vous recherchez du plaisir à prix abordable dans un modèle fiable et peu assoiffé d’essence, vous devriez sérieusement considérer l’ancienne Mazda Miata/MX-5.

Mazda Miata 2000(Photo: Mazda)

Depuis longtemps, la minuscule Japonaise domine les ventes dans le créneau des roadsters d’entrée de gamme. Sa structure légère et son moteur à quatre cylindres se traduisent par une faible consommation, tandis que sa tenue de route exceptionnelle et sa performance surprenante en font un bolide de prédilection pour les mordus de la piste.

Des milliers de propriétaires sont tombés en amour avec son comportement routier, sa maniabilité, sa fougue, son économie et son style. Bien sûr, le coffre demeure restreint et il n’y a pas de banquette arrière; si ça vous pose problème, optez plutôt pour une Mustang ou une Eclipse.

La deuxième génération de la Miata est apparue sur le marché pour l’année-modèle 1999 et a perduré jusqu’à la fin de 2005. Son moteur de 1,8 litre développait 122 ou 142 chevaux dépendamment de l’année de référence. La puissance était acheminée aux roues arrière par l’entremise d’une boîte manuelle à cinq ou six rapports ou encore par une automatique à quatre rapports.

La gamme se composait alors des versions GX, GS, GT et Limited. En termes d’équipement, on pouvait retrouver des freins antiblocage, une chaîne audio Bose, un régulateur de vitesse, des vitres et serrures électriques avec télédéverrouillage, des sièges en cuir et un lecteur de CD.

Une Mazdaspeed Miata à moteur turbocompressé de 178 chevaux a même été lancée vers la fin de cette génération. Elle comprenait divers ajouts cosmétiques et des pièces de performance, sans oublier une boîte manuelle à six rapports. Très stimulante à conduire, elle reste cependant difficile à trouver chez les vendeurs de voitures d’occasion et elle coûte plus cher à entretenir et à assurer.

Même dans le cas de la Miata/MX-5 régulière, vous devrez vous armer de patience pour mettre la main sur un exemplaire en vue d’un essai routier, surtout à ce temps-ci de l’année où elle s’envole rapidement des cours de concessionnaires. Déterminez au préalable vos critères de sélection (année, kilométrage, version, condition, prix), puis orientez votre recherche en conséquence. Assurez-vous de pouvoir la tester et l’inspecter. Vous auriez également intérêt à obtenir une pré-autorisation d’une institution financière pour éviter que votre Miata de rêve aboutisse dans le garage d’un autre.

Photo: Mazda