Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz Classe A 2005

Mercedes-Benz Classe A 2005

Le Canada appréciera-t-il la Classe A? Par ,

Le Canada appréciera-t-il la Classe A?

Avec le prix de l'essence plus élevé que jamais, la plupart des acheteurs de voitures neuves ont ajouté la consommation de carburant à leur liste de critères, mis à part l'apparence, l'habitabilité et la performance.

Pour adresser ce besoin, des fabricants automobiles tels que Toyota et Mercedes-Benz ont apporté sur le marché leurs Echo Hatchback et smart fortwo, respectivement, alors que la marque haut de gamme de compactes MINI continue de bien faire. En ce moment, la plupart des marques d'entrée de gamme ont annoncé ou ont parlé d'intégrer des nouveaux modèles dans le segment du marché des sous-compactes en Amérique du Nord, tandis que les gros VUS sont en déclin graduel. C'est une assez bonne nouvelle pour convaincre un militant environnemental de tirer quelques rondes en l'air en symbole de victoire. Euh... bon peut-être pas, mais c'est un pas dans la bonne direction.

Mercedes-Benz étant déjà en train de lancer la marque smart au Canada cette année, et en 2006 aux Etats-Unis avec l'introduction de la forfour, la Classe A ne devrait pas traverser l'Atlantique en notre direction. Bien qu'il soit très loin de la perception d'un Canadien de ce que devrait être une Mercedes-Benz, l'idée d'une sous-compacte haut de gamme et luxueusement équipée est quelque chose à considérer. Il ne convient possiblement pas dans l'image Nord-américaine de la marque à l'étoile à trois pointes en ce moment, mais on pourrait voir le jour où quelque chose de similaire à ce que le marché désirera.

Même en Europe, où la Classe A est sur le marché depuis déjà une génération, sa ligne, sa forme et son utilité générale ne se confondent pas très bien avec ses consoeurs Mercedes-Benz. Son groupe motopropulseur, son châssis, et juste le fait qu'elle ait les roues motrices à l'avant la sépare davantage des autres membres de la famille.

De l'extérieur, la A est assez petite pour être un tueur de Golf dans le segment C, mais son nom, son écusson, et ses options disponibles la place carrément au-dessus de la populaire voiture du peuple. Néanmoins, depuis ses débuts, Mercedes-Benz a mis beaucoup d'efforts dans ses tentatives de rendre à sa Classe A un succès au chapitre des ventes. Son incapacité de passer avec succès le " Elk Avoidance Test ", un test de changement de voie pour éviter les wapitis (non, je ne blague pas) lui a conféré une réputation négative, et son apparence inhabituelle et sa disposition de la carrosserie ont provoqué une réaction partagée du public en général. Dans sa seconde incarnation, Benz a pris le temps de faire les choses correctement et en réglant tout cela avec une Classe A toute nouvelle (nom de modèle W169, un de plus que la W168 génération précédente) pour 2005.