Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi cible l'Europe de l'Est et le Moyen-Orient avec sa Galant fabriquée aux États-Unis

Mitsubishi cible l'Europe de l'Est et le Moyen-Orient avec sa Galant fabriquée aux États-Unis

La sportive Galant devrait bien s'intégrer aux marchés de l'Europe et du Moyen-Orient Par ,

La sportive Galant devrait bien s'intégrer aux marchés de l'Europe et du Moyen-Orient

La Mitsubishi Galant, le secret le mieux gardé dans le segment des berlines intermédiaires, est à la recherche de nouveaux territoires pour
Mitsubishi Motors d'Amérique du Nord prévoit exporter la Galant en Europe de l'Est et au Moyen-Orient. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
conquérir les consommateurs, puisque le marché nord-américain est trop en amour avec ses Accord et ses Camry pour la remarquer.

Selon Automotive News, Mitsubishi Motors d'Amérique du Nord (MMNA) prévoit exporter sa berline intermédiaire en Europe de l'Est et au Moyen-Orient à compter du modèle 2006.

«Il y a un intérêt manifeste en Europe de l'Est et dans les États du Golfe», a affirmé Rich Gilligan, qui est devenu le directeur général de MMNA après que son prédécesseur, Finbarr O'Neill, a annoncé sa démission.

La Galant, un des modèles les plus agréables à conduire en Amérique du Nord, devrait bien s'intégrer en Europe puisque la plupart des voitures
La Galant sera perçue comme une grande voiture en Europe et une grande intermédiaire au Moyen-Orient, où les berlines fabriquées aux États-Unis sont présentes. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
vendues là-bas ont toutes un penchant premier vers la dynamique de conduite. Et comme les véhicules européens sont depuis longtemps vendus au Moyen-Orient, ce marché devrait s'avérer tout aussi intéressant pour la Galant.

La Galant sera perçue comme une grande voiture en Europe et une grande intermédiaire au Moyen-Orient, où les berlines et les utilitaires sport fabriqués aux États-Unis sont présents. Son V6 (optionnel) de 230 chevaux et de 250 lb-pi de couple lui donnera un avantage par rapport à ses rivales européennes d'entrée de gamme.

Mitsubishi a gagné beaucoup de crédibilité en raison de sa participation dans le Championnat du monde de rallye (sanctionné par la FIA), la série sport motorisée la plus en vue dans les deux marchés susmentionnés après la Formule Un.

Mitsubishi est à la recherche d'autres marchés pour remédier aux ventes décevantes en Amérique du Nord et au Japon. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
Le chef des opérations outre-mer de Mitsubishi Motors Corp., Osamu Masuko, a déclaré que l'objectif est d'exporter annuellement environ 15 000 unités. Si les ventes de la Galant sont fructueuses, Masuko a ajouté que d'autres véhicules assemblés à Normal pourraient aussi être expédiés là-bas.

Rappelons que Mitsubishi est à la recherche d'autres marchés pour remédier aux ventes décevantes en Amérique du Nord et au Japon.

Si la Galant connaît du succès dans ces endroits, l'usine de Normal, en Illinois, en sera le bienfaiteur direct. En effet, elle a dû récemment abandonner l'un de ses deux quarts de travail en raison des ventes nord-américaines à la baisse. Quelque 1200 travailleurs avaient été mis à pied et la production avait été réduite de 22 % à 140 000 unités par année (l'usine peut assembler un total de 270 000 véhicules).