Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mon Dieu, Mazda!

Mon Dieu, Mazda!

Par ,

Auto123.com vient de compléter l'essai de tous les nouveaux modèles de Mazda et, personnellement, je ne peux m'empêcher de sourire. Après que Miranda ait assisté aux lancements médiatiques des CX-5 et Mazda6 2014 au Texas, c'est à moi qu'est revenu l'honneur de les conduire pendant une semaine, l'un après l'autre. Quels véhicules sensationnels!

Jadis, tout réussissait à Mazda – du moins, c'est ce que je croyais. J'étais en amour avec chacun de ses modèles : 626, Millenia, MX-6, Miata, Protegé, RX-7, RX-8, etc. La toute première voiture que j'ai essayée dans ma carrière était une Protegé LX 1999 (et quelqu'un m'a rentré dedans à peine 15 minutes après en avoir pris possession!). De plus, je dois certains de mes plus beaux souvenirs d'essais routiers à une MX-5 2001, à une Protegé5 2002 et à une RX-8 2003.

Le Tribute 2001 est le premier modèle de Mazda qui m'a dérangé. Puis, les Mazda3 2004 et Mazda6 2003 en ont rajouté (malgré l'extrême popularité de la première). Dieu merci, il y a eu les Mazdaspeed3 et Mazdaspeed6, sans oublier la MX-5, que je n'ai pas manqué d'essayer au moins une fois par année.

Aujourd'hui, tout va pour le mieux. Bon, je ne dis pas que la gamme de Mazda est parfaite, mais la nouvelle Mazda6 et le nouveau CX-5 m'impressionnent tellement que je suis retombé en amour avec la marque.

Mazda6 2014 vue avant
Photo: Philippe Champoux

J'aimerais seulement savoir si (et quand) nous aurons droit à une nouvelle Mazdaspeed6. Je ne suis pas le seul, d'ailleurs : des centaines de mordus de performance au Canada aimeraient une berline qui peut rivaliser avec une Audi S4 ou une BMW 335i pour 20 000 $ de moins.

La Mazda6 2014 est tellement bonne qu'on se demande si son châssis n'a pas été conçu avec de bien plus grandes ambitions qu'une simple voiture pour la route. En fait, Mazda s'en est déjà servi quelques fois dans des courses Grand-Am et d'endurance. Imaginez alors la prochaine Mazdaspeed6! Avec un moteur SKYACTIV turbocompressé, j'entrevois une puissance de 300 chevaux et autant sinon plus de livres-pied de couple. En ajoutant une transmission intégrale et une boîte à double embrayage, je m'attends à des sprints de 0 à 100 km/h en moins de six secondes et à une conduite extrêmement plaisante.

Le retour de la Mazdaspeed MX-5 n'est pas à écarter non plus. Après tout, la troisième génération tire à sa fin; ça pourrait être une très belle façon de livrer son chant du cygne.

Bref, Mazda nous réserve sans doute encore plusieurs nouveautés fantastiques et je suis impatient de toutes les essayer!