Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: David Ragan trouve sa rédemption à Daytona

NASCAR: David Ragan trouve sa rédemption à Daytona

Par ,

David Ragan a peut-être perdu le Daytona 500 par peu en février, mais hier, lors du Coke Zero 400, il s'est racheté avec une victoire bien méritée.

La Ford de Ragan s'est retrouvée dans la même position à la dernière relance de cette épreuve qu'il ne l'avait été en février.

Il avait alors changé de ligne avant de passer la ligne d'arrivée, forçant NASCAR à déployer le drapeau noir qui allait l'empêcher de remporter la course la plus prestigieuse du championnat.

Cette fois-ci, Ragan a pu compter sur l'aide de son coéquipier et partenaire d'aspiration Matt Kenseth, qui a pris le second rang, afin de remporter sa première victoire en Coupe Sprint.

« Je pensais à l'événement de février dernier durant la dernière neutralisation. Je me suis dit : "S'il faut que je perde encore ici, je ne parlerai plus à personne après." Heureusement, nous avons été capables de l'emporter. Ça allège les souffrances de février », a déclaré Ragan.

La dernière séquence vert-blanc-damier a été déployée après deux carambolages monstres impliquant 15 voitures chacun — certaines, de grosses pointures, ne pouvant voir la fin de la course. Le Coke Zero 400 aura finalement pris 10 tours de plus que les 160 initialement prévus.

Cette course n'a pas été différente des dernières en ce sens que les tandems pilotes ont eu tôt fait de se former pour mieux faciliter l'aspiration. Ragan aura travaillé avec Kenseth toute la course durant.

« Nous avons réussi à nous rendre à la fin sans soucis. Nous avions fait un plan et nous avons tous deux fait ce qu'il fallait pour qu'il fonctionne, pas nécessairement pour nous-mêmes, mais avec en tête de faire de nos voitures une seule », a expliqué Kenseth.

« Nous avons pris soin l'un de l'autre dans la position dans laquelle nous nous trouvions et nous avons couru ensemble durant tous les tours de cette course. Nous nous attendions pour les arrêts aux puits et nous avons fait ce qu'il fallait pour nous rendre à l'arrivée.

« C'est fantastique que le plan ait si bien fonctionné ce soir », a ajouté Kenseth.

Joey Logano, qui a eu des démêlés avec le détenteur de la pôle, Mark Martin, lors du premier drapeau vert-blanc-damier, a terminé troisième.

Martin faisait état d'un accident de course : « Il n'avait pas de partenaire d'aspiration et moi non plus. Je n'étais probablement pas plus de quatre pouces devant lui et j'essayais de passer pour qu'on puisse partir.

« C'était quand même correct. Je l'ai senti me toucher et j'ai essayé de sauver la voiture, mais tout le monde frappait tout le monde. J'aurais probablement pu me sauver, mais il y avait vraiment des voitures partout. »

Dale Earnhardt Jr. était particulièrement déçu du dénouement de sa soirée, lui qui faisait équipe avec son coéquipier Jimmie Johnson avant de perdre ce dernier dans les puits.

« Je fais ce qu'on me dit de faire. Je ne peux pas tout contrôler de la voiture. Je ne sais pas si ça nous a nui ou pas. C'était une course ridicule", a déclaré Jr.

Johnson a répondu à son coéquipier via Twitter : "Je ne l'ai pas laissé en plan, êtes-vous fous. Quand mon chef d'équipe me dit d'arrêter, j'arrête. Ce sera à Steve (LeTarte) et Chad (Knaus) de s'expliquer l'événement ».

Kevin Harvick, qui a terminé la course en septième position, a pris la tête du classement devant Carl Edwards, victime d'un accident en début de course. Il est revenu en piste pour terminer 37e.