Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Jaime McMurray remporte la course Daytona 500 de la Coupe Sprint

NASCAR: Jaime McMurray remporte la course Daytona 500 de la Coupe Sprint

Par ,

Pour ce qui aurait pu être la pire journée du sport automobile américain depuis l'affaire des pneus du Grand Prix de F1 des Etats-Unis à Indianapolis en 2005, Jamie McMurray, de l'équipe Chip Ganassi, a remporté la plus grande victoire de sa vie, le Daytona 500 de la Coupe Sprint NASCAR.

Interrompue à deux reprises, durant près de deux heures et demie, pour des réparations de nids de poule, l’épreuve s’est terminée dans l’apothéose typique des courses disputées avec des brides d’air.

« Être où je devais être l'an dernier, » déclarait le vainqueur – faisant référence à ses incertitudes lorsque Roush Fenway Racing avait dû se séparer de McMurray pour se limiter à quatre équipes -- il exprimait toute sa gratitude aux propriétaires de l’équpe, Chip Ganassi et Felix Sabates.

Jamie McMurray était en larmes sur la ligne d'arrivée : « c'est incroyable je ne peux pas l'expliquer. »

« Greg Biffle m'a vraiment aidé. J'ai fait patiner les pneus lors de la relance. C'est toujours un pari de savoir quelle ligne permet le meilleur départ. Greg Biffle m'a donné un sérieux coup de main en me poussant sur la ligne droite arrière, » insistait Jamie McMurray.

Jamie McMurray a hésité lors de sa deuxième tentative de passer le drapeau vert ; mais a bénéficié de l'aide de son ancien coéquipier, Greg Biffle, qui l'a littéralement poussé.

Le règlement NASCAR a été modifié afin que la course se termine sous le vert. Ainsi, on permet jusqu’à trois tentatives de drapeaux vert-blanc-damier pour arriver à terminer sous le vert. Cette année, le Daytona a duré 208 tours au lieu des 200 prévus.

Mais le drame n'était pas complet. Il devait encore rejoindre la ligne d'arrivée quand une nouvelle menace s’est approchée.

Jamie McMurray explique : « Lorsque j'ai vu la voiture Nº 88 de (Dale Earnhardt Jr.) derrière moi, j'ai pensé 'Oh, non.' Il avait une bonne voiture. Les Earnhardt à Daytona... on a l'impression qu'ils gagnent tout le temps. Alors on ne sait jamais à quoi s'attendre. Merci à tous les spectateurs restés (durant les interruptions), c'était vraiment bon d'entendre les applaudissements lorsque je suis retourné dans la voiture. »

Earnhardt termine second et pouvait difficilement expliquer comment il était revenu de la 22e place lors de la première relance, et de la dixième à la deuxième pour finir derrière McMurray. Le vainqueur de l'édition 2004 déclare : « J’étais comme dans un brouillard. J'allais simplement où il n'y avait personne. Je suis revenu tellement vite que je ne peux pas vous expliquer comment. »

C'est assez ironique, car lorsqu'il y avait de l'action en piste, c'était une très belle course. Les responsables du circuit ont expliqué qu'ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient avant et après la réparation.

Le président du circuit, Robin Braig explique : « Comme nous le faisons pour chaque événement, nous avons inspecté la piste ce matin et il n'y avait pas de problème. Nous sommes toujours préparés pour ce genre d’incident. Nous avions le matériel nécessaire et nous avons réparé le trou le plus rapidement possible. Le délai des réparations était dû à la température inhabituellement froide. Après l'événement, nous allons enquêter sur les effets de la météo sur ce problème et nous allons faire les ajustements nécessaires. »

Robin Braig ajoute : « Nous sommes le temple mondial de la course. C'est le Daytona 500. Ça ne devrait pas arriver... je m'excuse pour ça. C'est un lieu sacré. Nous le comprenons. Nous en acceptons les responsabilités. »

C'est la quatrième victoire de McMurray en Coupe Sprint, la deuxième à Daytona (il avait gagné la course d'été) et la troisième victoire d'affilée dans une course avec bride d’air (il avait remporté Talladega l'automne dernier).