Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Jimmie Johnson pousse Kurt Busch pour gagner au New Hampshire

NASCAR: Jimmie Johnson pousse Kurt Busch pour gagner au New Hampshire

Par ,

Jimmie Johnson indique qu'il n'est plus le monsieur gentil du peloton.

Le quadruple champion en Coupe Sprint et tenant du titre était fâché après Kurt Busch qui l'avait poussé. Prêt à sortir l'ancien champion, Jimmie Johnson s'est calmé puis a poussé Kurt Busch dans le tour 299, pour prendre la tête dans le tour 300 et filer vers sa deuxième victoire d'affilée, la 52e de sa carrière, sa troisième sur le Motor Speedway du New Hampshire.

Jimmie Johnson, Kurt Busch, Tony Stewart à Loudon - image nascar.com

"Au moment d'une relance Kurt m'a poussé hors de la trajectoire et j'ai pensé je me fous de terminer la course ou pas. Je le rattrape et le sors par un moyen ou un autre. Je ne suis pas bon à ce genre de chose. Habituellement je me sors tout seul dans ces cas-là. J'ai donc essayé de le pousser une fois, mais (j'ai pensé) je dois le toucher plus fort. La deuxième fois je l'ai poussé pour me placer à côté et être capable de le passer."

Kurt Busch explique "que dans le virage trois, j'avais l'intention de le passer sur l'intérieur et j'ai tenté de me mettre en-dessous à l'apex. Je l'ai touché un peu sur l'arrière gauche puis on s'est frotté en remontant dans le virage."

Tony Stewart a fait une manoeuvre similaire pour prendre la deuxième place à Kurt Busch, qui termine troisième.

Kurt Busch était certain que Jimmie Johnson allait provoquer un accrochage en signe de revanche. "On a toujours envie de passer un autre pilote proprement et on veut toujours être sûr que lorsque l'on passe, il n'est pas totalement vexé et que l'on va continuer à se battre ensemble s'il revient, il (Johnson) a essayé de me passer sur la fin, il l'a fait, il l'a très bien fait.|

Journée désastreuse pour les équipes Ford, Kasey Kahne a mené la course durant 110 tours avant de perdre un cylindre puis de casser son moteur dans le tour 239.

Jeff Burton a mené du tour 201 au 287 lorsque Juan Pablo Montoya a été accroché par son ancien équipier Reed Sorenson. Le Colombien déclare que "le gars qui a provoqué ça était la Nº 24 (Jeff Gordon). Il m'a simplement pas laissé assez de place, il ne le fait jamais."

Bien que AJ Allmendinger terminer dixième dans sa Ford, Greg Biffle était le seul pilote de l'équipe Roush Fenway Ford à terminer dans le même tour que le meneur à la 16e place.

Kevin Harvick termine cinquième derrière Jeff Gordon. Il mène toujours au classement provisoire mais n'a qu'une seule victoire, comparé à Denny Hamlin et Jimmie Johnson qui ont comptent cinq.