Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Marcos Ambrose gagne une troisième course consécutive à Watkins Glen

NASCAR: Marcos Ambrose gagne une troisième course consécutive à Watkins Glen

Par ,

Qu'il s'agisse d'une preuve du talent de Marcos Ambrose sur les circuits routiers ou d'une revanche pour la course échappée à Sonoma en juin, il ne fait aucun doute que la course disputée ce samedi après-midi à Watkins Glen était celle du pilote Australien.

photo: Philippe Champoux/Auto123.com

Sauf que personne ne lui arrivait à la cheville samedi.

Meneur de 60 des 90 tours de la course, Ambrose a remporté une troisième course consécutive au Glen, un exploit que seul Terry Labonte a réalisé entre 1994 et 1996, en série Nationwide.

La victoire a ironiquement un goût amer pour le pilote à qui l’on n’a pas renouvellé le contrat en vue de la saison 2011.

« Cette victoire est probablement la plus dominante de notre palmarès et ça me rend fier. Nous avons vécu beaucoup de choses ensemble chez JTG. C’est la saison dont nous avons tous rêvé. C’est simplement bien de pouvoir emmener les gars dans le cercle des vainqueurs », a déclaré le vainqueur.

Joey Logano a retenu Kevin Harvick vers la fin de la course pour s’accorder la seconde place de cette course mouvementée. Harvick se console en se disant qu’après une pénalité aux puits et une collision en piste évitée de justesse, une troisième place ne fait pas trop mal.

Ron Fellows est le Canadien qui s’en est le mieux tiré en course avec une sixième place à l’arrivée, deux positions devant le Québécois Jacques Villeneuve.

Jacques Villeneuve (photo: Philippe Champoux/Auto123.com)

« Dès le début de la course, j’ai eu des ennuis de freins, » a raconté Villeneuve après la course.

« Je devais pomper la pédale avant les freinages, et même à cela, elle allait au fond. Je ne pouvais donc pas attaquer à 100%. Nous avons tenté un coup de poker avec les ravitaillements, mais malheureusement les neutralisations, et le drapeau rouge, sont arrivés aux mauvais moments et ça a ruiné notre stratégie. »

« Nous pensions que la piste allait évoluer au fil des tours et offrir de plus en plus de grip, mais ce ne fut pas le cas. La voiture est demeurée très survireuse durant toute la course, L’arrière était difficile à maîtriser et j’avais un peu de mal à mettre la puissance au sol à la sortie des virages. C’est un peu dommage, car nous étions beaucoup plus rapides que plusieurs des pilotes qui terminent devant nous », a conclu le célèbre champion de F1.

Nelson Piquet Jr., le fils d’un autre célèbre champion de F1, a séparé Fellows de Villeneuve en septième place.

Les ennuis moteurs de Carl Edwards sont venus gâcher sa journée de pôle (Coupe Sprint). Il n’a pu faire mieux qu’une 33e position, le plaçant à 327 points du meneur au championnat, Brad Keselowski, quatrième à Watkins Glen.


Gallerie de l'article