Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Montoya et Johnson doutent de l'approche de Danica Patrick

NASCAR: Montoya et Johnson doutent de l'approche de Danica Patrick

Par ,

Danica Patrick conduira des bolides NASCAR, il s’agit seulement de savoir quand? Patrick a certes renouvelé son contrat avec Michael Andretti en série IRL, mais elle compte bien rouler en NASCAR lorsque la série IRL ne sera pas en piste.

Une approche qui est critiquée par les pilotes de la Coupe Sprint de NASCAR, notamment par Juan Pablo Montoya et le multiple champion Jimmie Johnson.

« Je ne conduirais pas ces deux bolides en parallèle pour être honnête. Je ne le ferais simplement pas parce que ces voitures se conduisent tellement différemment », a commencé Montoya, champion CART en 1999 et pilote Formule 1 avant de joindre le NASCAR il y a trois ans.

« Le danger est de devenir confortable dans une voiture et de reprendre le volant de l’autre. Ce sera continuellement un parallèle jour et nuit.

« Quand je vais aux 24heures et que je reviens à Daytona, je me sens toujours très bizarre dans la voiture et pourtant, ça fait trois ans que je la conduis tous les week-ends! Je fais deux journées d’essais, je reviens au (Daytona) 500 et je me sens étrange au volant. Non, je ne piloterais pas ces deux voitures en même temps », a-t-il conclu.

Quant à Jimmie Johnson, le champion en titre s’est dit d’accord avec Montoya.

« Je suis d’accord avec Juan. Si Danica a la chance de conduire exclusivement des NASCAR, elle doit le faire. Ce qu’elle essaie de faire et ce que tous les pilotes doivent éventuellement faire c’est de rouler le plus  souvent possible dans ces voitures.

« Elle connait peut-être les pistes, mais elle n’a jamais pris le volant d’une voiture fermée sur celles-ci. Il ne faut pas être pressé et prendre le temps nécessaire de rouler à bord de tous véhicules fermés, que ce soit en ARCA, Camionnettes, Nationwide, Coupe.

« Il faut frapper des murs, froisser de l’équipement et faire des erreurs. Ce sera difficile pour Danica, car tous les yeux seront rivés sur elle. Il faut absolument passer par là. Il n’y aucune façon de court-circuiter ces étapes, que vous soyez Juan Pablo en provenance de la F1 ou un jeune coq en provenance des pistes sur terre battue : il faut faire ces expériences », a conclu Johnson.



photo:IndyCar