Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Resurfacé, Daytona est plus rapide et devient un nouveau défi pour les pilotes

NASCAR: Resurfacé, Daytona est plus rapide et devient un nouveau défi pour les pilotes

Par ,

Les pilotes NASCAR ont terminé leurs deux journées d'essais de pneus sur le nouveau revêtement et s'accordent à dire que c'est rapide.

Kurt Busch (Photo: Motorsports Images and Archives)

Au volant d'une Chevrolet de Richard Childress Racing, Jeff Burton déclare : « C'est bien plus lisse, il y a une adhérence énorme, mais c'est toujours Daytona. Ils n'ont pas essayé de changer l'angle des virages. Ils ont gardé Daytona et placé une nouveau revêtement. J'en suis ravi. »

Kurt Busch pilote une Dodge de Penske Racing et remarque : « Ce sera moins dur physiquement. Mais mentalement il va falloir être plus fort et plus précis. Si on pense voir une ouverture il faut y aller car un autre va se jeter dedans bien plus vite. Il va falloir être très réactif car il y aura des grandes conséquences avec ça. »

Jeff Burton ajoute « trois de front sera commun, quatre de front et ce sera l'accident. »

Tenant du titre, Jamie McMurray ajoute : « Ils ont fait un travail fantastique, pas seulement sur le revêtement, mais ils ont aussi élargi les puits. C'est vraiment bien d'avoir un peu plus de place dans la ligne des puits. La vitesse dans les puits est très élevé sur les circuits avec brides d'air. Ici nous avons les freins les plus petits de toute la saison, la ligne des puits est aussi dangereuse. Alors c'est bon de l'avoir élargie de 10-12 pieds. »

David Ragan (photo: Motorsports Images and Archives)

Robin Pemberton, vice-président de la compétition du NASCAR, est ravi de ces premiers essais permettant de trouver ses marques sur le resurfaçage mais aussi sur les nouvelles voitures.

« Ce n'est pas seulement la question du revêtement, mais aussi le nouveau carburant. Il y a eu plusieurs bons retours hier, et aujourd'hui les motoristes sont contents, » affirme Robin Pemberton.

Le NASCAR a aussi changé les caractéristiques du nez des voitures, Robin Pemberton explique : « chaque fois que l'on change l'aérodynamie il y a du travail. Si on travaille sur le nez il faut alors revoir le moteur. »

Concernant la vitesse, la bride d'air sera la même que celle utilisée à Talladega. « Selon la vitesse, nous verrons pour peut-être réduire un peu la taille. Nous avons des limites comme 197 mph. Tout indique que nous avons atteint ces limites déjà. »