Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nash Ambassador-Eight Série 1193 1933

Nash Ambassador-Eight Série 1193 1933

Par ,

Le Concours d’Élégance Le Mirage a eu l’honneur d’accueillir une voiture exceptionnelle, l’Ambassador-Eight Série 1193 1933. Produite en seulement trois exemplaires en version décapotable, elle est désormais l’unique représentante au monde.


Alors que les versions berlines de l’Ambassador-Eight étaient disponibles en empattements de 133 et 142 pouces, la version cabriolet n’était offerte qu’avec l’empattement de 123 pouces.

Le moteur V8 de série 1193 produit 125 chevaux, la puissance est confiée aux roues arrière via une transmission à 3 rapports. La masse totale du véhicule s’élève à plus de 2,25 tonnes.

Complètement restaurée par l’atelier de Dale Adams en Ohio, la voiture a retrouvé son lustre d’antan. Cette voiture possède un pedigree impressionnant. En effet en 1994, elle a quitté le Pebble Beach Concours d’Élégance avec les plus grands honneurs, soit la première coupe du Président et le Premier prix. À cela s’ajoute une reconnaissance de l’AACA National Senior and Grand National Award. D’autres prix se sont aussi accumulés aux Concours d’Île d’Amélia, au Eastern United States Concours et au Concours de Greenwich.

Présentée par le collectionneur Vic Tremblay, elle est l’une des plus impressionnantes du concours. Il a dû se rendre jusqu’en Pennsylvanie pour se procurer un tel joyau.

Une belle histoire d’innovation américaine
Au début des années 1890, Charles J. Nash est engagé à la Flint Road Cart Company détenue par un certain William C. Durant. Cinq ans seulement après son arrivée à la compagnie, il est nommé au poste de gérant de la Durant-Dort Carriage Company. En 1908, Durant fonde la General Motors suite à une fusion avec Buick et dès 1910, Charles J. Nash devient le grand patron de la division Buick. Deux ans après son ascension chez Buick, il est nommé président de GM.

En 1916, la lune de miel entre les deux hommes se termine par une discorde et Nash quitte son poste pour se diriger à Kenosha, Wisconsin. À l’aide d’un partenaire d’affaire, George Mason, ils se paient pour 9 millions de dollars la Thomas J. Jeffrey Company, qui à l’époque, produisait les Rambler et Jeffrey.