Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan met pratiquement fin au développement de nouveaux moteurs à essence

Une nouvelle en provenance du Japon nous en dit long sur le processus d’électrification enclenché chez Nissan. En effet, selon la publication Nikkei, Nissan va mettre un terme au développement de pratiquement tous ses moteurs à essence sur ses principaux marchés.

Une exception touche le nôtre, toutefois, car ça ne concerne pas les camionnettes commercialisées de ce côté-ci de la planète.

Toujours selon la publication, Nissan agirait ainsi pour répondre aux normes des gouvernements qui rendent de plus en plus difficile la vente de véhicules fonctionnant uniquement avec des moteurs à combustion interne. En Europe, les règles d’émissions strictes qui visent à favoriser l’arrivée de modèles électriques font que le développement de nouveaux moteurs à essence est insoutenable financièrement pour la compagnie.

Heureusement, Nissan vise déjà l’électrification de sa gamme européenne. C’est d’ailleurs pourquoi la Z 2023 n’y sera pas proposée. Nissan va maintenant redoubler d’efforts pour électrifier son offre en Chine, au Japon et aux États-Unis.

Récemment, la division canadienne nous présentait l’Ariya, le premier VUS tout électrique du constructeur. Ce dernier est attendu un peu plus tard cette année.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Concernant les moteurs à essence, il est important d’apporter une précision. Si la compagnie cesse le développement de nouveaux moulins, cela ne veut pas dire qu’elle va cesser de proposer ses blocs actuels ni de travailler à les améliorer et à les rendre plus efficaces. La nuance est importante.

Pour le moment, toujours selon la publication Nikkei, les usines de moteurs Nissan qui assemblent vont demeurer ouvertes et aucune suppression d’emplois n’est prévue. Ceux affectés au développement de moteurs à essence vont avoir l’occasion de mettre leur savoir-faire à la conception de produits hybrides (avec les mécaniques actuelles) et électriques.

Nissan serait le premier constructeur japonais à prendre une telle décision.

Moteur du Nissan Pathfinder 2022
Photo : V.Aubé
Moteur du Nissan Pathfinder 2022