Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le prochain Nissan Qashqai pourrait intégrer des systèmes hybrides

Le Nissan Qashqai est parmi nous depuis trois ans déjà, mais il est important de savoir qu’avant qu’il nous parvienne, il roulait déjà en Europe. Conséquemment, il est mûr pour une refonte là-bas et tranquillement, on commence à en apprendre plus sur ce qu’il va réserver aux consommateurs. 

Attention, toutefois, nous n’avons aucune idée pour l’instant de ce qui nous sera promis, même si l’on a quand même quelques indices sur la chose. Les informations qui suivent concernent la version qui sera d’abord proposée ailleurs dans le monde. 

En entrevue avec le magazine Auto Express, Ponz Pandikuthira, le vice-président de la planification de produits pour Nissan Europe, a déclaré que le prochain Qashqai, qui doit faire ses débuts l’an prochain, aura la même taille que le modèle actuel. Le design sera différent, bien sûr, tout comme la structure. En fait, on aura droit à une version mise à jour de la plateforme CMF qu’on retrouve à travers les produits du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi. 

Cependant, plutôt que de retrouver une solution électrique, deux systèmes hybrides sont présentement considérés. Le premier est la fameuse technologie ePower de Nissan qui utilise un moteur à combustion comme générateur pour un système de propulsion électrique. L’autre est le système hybride enfichable qui sert le VUS Outlander PHEV de Mitsubishi. 

Nissan n’aurait pas encore pris sa décision. Le premier est en service au Japon avec la Note et se montre très efficace là-bas. Le problème pour Nissan, c’est que ce système est au sommet de sa forme là où les limites de vitesse ne sont pas trop élevées ; on parle de 100 km/h environ là-bas. L’équipe de Ponz Pandikuthira étudie la possibilité d’utiliser cette technologie en Europe, mais avec des limites qui sont souvent fixées à 120 et à 130 km/h, l’énergie s’envole plus rapidement, ce qui rend la technologie moins efficace. Le moteur doit alors travailler plus fort pour maintenir l’énergie, mais les gains en efficacité fondent comme neige au soleil. 

Pour ce qui est du système hybride enfichable, le dirigeant ne semble pas trop y croire. Ce dernier le voit comme un tampon, car d’ici quatre ou cinq ans, les coûts des piles auront à ce point diminué que les véhicules électriques deviendront alors profitables, toujours selon lui. 

« Nous ne souhaitons pas développer à grande échelle la technologie hybride enfichable. Avec certains véhicules, nous allons l’essayer, mais l’étude d’opportunité pour cette approche n’est pas très bonne », a-t-il déclaré. 

Ironiquement, le Mitsubishi Outlander PHEV est le VUS hybride enfichable le plus vendu à travers le monde. Si l’opportunité n’est pas si intéressante pour le constructeur, les consommateurs, eux, en redemandent. Ce type de produit offre les avantages de l’électricité sans limiter les déplacements, ou du moins la peur reliée à la panne que craignent encore beaucoup d’automobilistes. 

Il faudra donc voir ce qui sera proposé avec le prochain Qashqai. Puis, comprendre ce qui nous sera réservé par la suite, et surtout, à quel moment ? 

Quant aux indices qui nous sont déjà parvenus, disons que la mention de la technologie ePower revient souvent dans les discussions que nous avons avec les gens de Nissan.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : D.Boshouwers