Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Deuxième rappel pour un même problème chez GM

General Motors (GM) procède à un nouveau rappel de camionnettes qu’elle a tenté de réparer à la fin de l’année dernière. L’opération pourrait avoir introduit un nouveau problème. Ce dernier pourrait entraîner un défaillance au niveau des freins.

À la fin du mois de décembre, GM a rappelé près de 550 000 camionnettes (et des berlines Cadillac CT6) à travers le monde en raison d’une erreur de logiciel qui pouvait désactiver par inadvertance les systèmes de freinage antiblocage et de contrôle électronique de la stabilité.

Le correctif de mise à jour du logiciel effectué par certains concessionnaires GM à environ 162 000 unités concernées pourrait avoir introduit un nouveau problème avec le système d’assistance des freins, rapporte le Detroit Free Press.

Les véhicules concernés par les deux rappels sont des modèles Chevrolet Silverado et GMC Sierra 2019, ainsi que les berlines CT6 de Cadillac.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

GMC Sierra AT4 2019
Photo : D.Rufiange
GMC Sierra AT4 2019

Le constructeur affirme avoir reçu plus de 1600 plaintes de propriétaires de modèles rappelés et réparés par le concessionnaire. Après avoir démarré leur véhicule à l’aide de l’application OnStar, ceux-ci ont noté que l’assistance électronique des freins faisait défaut, les obligeant par le fait même à appliquer une pression excessive sur la pédale de frein pour réussir à immobiliser leur véhicule.

Bien que le défaut d’origine soit resté caché parce qu’il empêchait également l’allumage des feux d’avertissement, certains propriétaires ont rapporté avoir vu de nombreux feux d’avertissement clignoter avant ce nouveau problème de défaillance des freins.

Les concessionnaires ont informé certains propriétaires que le nouveau problème se produit spécifiquement lorsque le camion est démarré à l’aide de l’application OnStar.

Les concessionnaires effectueront une nouvelle mise à jour des modules logiciels sur les camions réparés et sur les véhicules qui n’étaient pas encore passés par l’atelier suite au premier rappel.