Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nouvelle de l'industrie: la C1, l'intermédiaire de luxe de Volkswagen, voit sa production retardée

Nouvelle de l'industrie: la C1, l'intermédiaire de luxe de Volkswagen, voit sa production retardée

Par ,

Les dépenses excessives pour faire de Volkswagen une marque de luxe seront-elles un coup fatal pour Audi?

Les choses vont de mal en pis dans le camp de Volkswagen et la raison est le fameux Projet C1, le véhicule que le constructeur allemand entend insérer à sa gamme entre la Passat de prochaine génération et l'ultra luxueuse Phaeton. On dit "projet" parce que la voiture n'a toujours pas vu la lumière du jour, que ce soit sous forme de concept ou de simples photos. Pire, son lancement prévu a été repoussé de l'été 2006 à l'été 2007 en raison de problèmes internes entre les divisions de la maison-mère et ses partenaires extérieurs.

Ce qu'on sait, à tout le moins, c'est que le Project C1 doit être le véhicule qui permettra à Volkswagen de se fondre dans la masse bien établie de berlines intermédiaires prestigieuses comme la Audi A6, la BMW de série 5, la Jaguar Type-S, la Mercedes-Benz de Classe E et, jusqu'à un certain point, la Volvo S80. Il faut se rappeler qu'il s'agit du seul segment encore non colonisé par l'Allemand - si bien sûr on fait abstraction de l'infructueuse Passat W8.

Des gens bien informés laissent entendre que la C1 prendra la forme d'un coupé assez vertical à long empattement et au style distinctif, le tout pour combiner allure sportive et intérieur spacieux. Le grand manitou de Volkswagen, Bernd Pischetsrieder, l'a décrite comme "une Renault Vel Satis qui fonctionne en tout point".

Il est logique que Pischetsrieder pousse pour un design peu orthodoxe puisque, comme il l'a déjà dit, "la Phaeton n'arrive pas à se vendre parce qu'elle est trop ordinaire" (archives, 16 juillet 2004 : "Le PDG de Volkswagen avoue que le stylisme de la Phaeton a été une erreur"). Au sujet de la prochaine génération de la Phaeton, le PDG avait déclaré: "On ne parlera définitivement plus d'un habitacle conventionnel". Volkswagen, évidemment, n'est pas prêt de refaire une même erreur avec une éventuelle entrée dans la catégorie des intermédiaires de luxe.

Voici où ça commence à se compliquer: Volkswagen veut construire la C1 à partir d'une plate-forme à traction arrière, ce qui est tout à fait à l'opposé de tout ce que la marque a jamais essayé. La rumeur voulant que la C1 emprunte le nouveau châssis de la A6 a été réduite à néant par l'arrivée dans le portrait de Maserati, devenu partenaire de lance pour la C1. La nouvelle n'est pas prise à la légère par les gens d'Ingolstadt car, à l'origine, Audi devait livrer les secrets de sa carrosserie en aluminium ASF, de sa boîte automatique à six vitesses et de sa traction intégrale quattro à Maserati en retour du savoir-faire de ce dernier dans le développement de châssis.