Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Occasion : Pontiac Montana 1997-2004

Occasion : Pontiac Montana 1997-2004

Au-delà des revêtements moulés Par ,

Au-delà des revêtements moulés


Pas mal tout le monde sait que Chrysler a popularisé les minifourgonnettes au début des années 1980. Toutefois, dès 1990, le design de ces véhicules commençait à manquer d'inspiration. C'est à ce moment que General Motors a lancé un véritable assaut. Dans le temps de le dire, les Chevrolet Lumina APV, Oldsmobile Silhouette et Pontiac Trans Sport ont inondé nos rues.

Leur esthétique était audacieuse et innovatrice, mais sans plus. De même, les ventes étaient encourageantes, mais la concurrence s'intensifiait rapidement, avec de nouveaux modèles plus puissants et plus imposants. En 1997, GM a remédié à la situation, en offrant des minifourgonnettes plus spacieuses, mieux équipées et arborant de tout nouveaux moteurs. La puissance de ces derniers a augmenté au cours des années subséquentes, et un système de traction intégrale a même été ajouté pour que ce véhicule demeure concurrentiel.

Esthétique

Le look extérieur de ces minifourgonnettes s'apparentait grosso modo à
une boîte sur roues dont le nez était légèrement fuyant. La Montana était celle qui se distinguait le plus du groupe. Bon ou mauvais, l'usage de revêtements moulés de couleur grise sur les côtés, sans oublier les pare-chocs plus proéminents, apportait une touche que les simples Silhouette et Venture ne possédaient pas. Du reste, les panneaux de carrosserie, les poignées de portes, les ailes et le hayon étaient identiques. À défaut d'être vraiment à la mode, ces minifourgonnettes se voulaient à la fois plus sobres que la Ford Windstar et moins séduisantes que la Dodge Caravan. En 1998, une version allongée a été offerte pour la première fois.

La Montana 2002 de couleur noire que j'ai essayée souffrait des fameux défauts de peinture sur le capot et en partie sur les montants avant. Cette lacune, particulièrement commune sur les modèles de 1997 à 1999, s'est par la suite faite un peu plus rare - mais toujours présente. J'ai également noté un peu de rouille au haut des montants en question, ce qui, selon ce qu'a dit un concessionnaire GM, pourrait être la cause du pare-brise fissuré.

L'intérieur de la Montana était très rudimentaire, avec un tableau de bord simple mais fonctionnel. L'assemblage des panneaux à travers le vaste habitacle m'a paru acceptable; par contre, la qualité des matériaux m'a un peu déçu. La plupart des surfaces étaient dures et d'aspect bon marché, sans compter qu'elles étaient la source d'un grand nombre de vibrations. De plus, j'ai entendu quelques froissements et craquements venant d'un peu partout, mais jamais autant que dans la dernière minifourgonnette GM flambant neuve que j'ai testée (une 2005).

J'ai trouvé les sièges des deux premières rangées doux et confortables, suffisamment pour la durée d'une longue promenade. Quelques-uns des nombreux compartiments de rangement sont difficiles à atteindre, tant pour le conducteur que le passager avant. Si vous vous en servez, mieux vaut que ce soit pour des objets rarement employés.