Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Pneus d'hiver : relever le défi Sailun

Pneus d'hiver : relever le défi Sailun

Par ,

Les collines enneigées de Hockley Valley, juste au nord de Toronto, s'avéraient l'endroit idéal pour procéder à un essai comparatif de pneus d'hiver. Avant de vous livrer les résultats, cependant, tâchons de mettre les choses en perspective.

Les marques de pneus

Il existe 3 classes de fabricants de pneus. Bridgestone, Michelin et Goodyear trônent au sommet de la pyramide. BF Goodrich, Hankook, Yokohama et quelques autres se trouvent au milieu, tandis que la base est occupée par des marques peu connues offrant des produits souvent bon marché. Certaines marques se spécialisent dans un ou deux domaines, alors que d'autres proposent une gamme complète.

Le contrôle de la qualité est une partie cruciale de la fabrication des pneus. En général, les plus grands fabricants testent chaque pneu à sa sortie de la chaîne de montage; d'autres choisissent des pneus au hasard parmi chaque lot de pneus fabriqués.

Indépendamment du prix, est-ce que les produits de marques haut de gamme livrent nécessairement une meilleure performance que ceux de marques moins réputées? La question mérite d'être posée; après tout, la sécurité des automobilistes en dépend directement. Peut-on offrir qualité et adhérence à un prix moindre?

Sailun y croit. Quelques journalistes, dont votre humble serviteur, ont récemment été invités à tester son nouveau pneu d'hiver IceBlazer WSL2 et à le comparer à un pneu haut de gamme plus dispendieux, sans pouvoir les identifier.

Pneus d'hiver : relever le défi Sailun
Photo: Kevin Corrigan

Sailun, le jeune fabricant chinois
Sailun existe depuis seulement 12 ans. Ses produits sont commercialisés dans plus de 120 pays sur 6 continents, mais presque personne n'en a entendu parler. Certains se méfient des produits faits en Chine; or, la réalité est que tous les fabricants de pneus ou presque ont aujourd'hui des usines en Chine, un pays qui est rapidement en voie de devenir le cœur de l'industrie mondiale du pneu.

Sailun s'affiche comme une marque économique, mais elle est fière de dire qu'elle teste absolument chaque pneu qu'elle produit, à l'instar des plus grandes marques.

Selon la compagnie, plus de 45 % des pneus de remplacement qu'achètent les consommateurs de nos jours sont des pneus à bas prix (normal étant donné le contexte économique actuel). Toutefois, le grand nombre de marques présentes dans ce marché fait en sorte qu'aucune d'entre elles ne détient une part de plus de 5 %. Sailun veut changer la situation et se placer devant toutes les autres marques d'entrée de gamme. Avec le temps, elle compte même rivaliser avec les marques intermédiaires et possiblement quelques-unes des marques haut de gamme.

Pneu Sailun
Photo: Kevin Corrigan

Le pneu d'hiver Sailun IceBlazer WSL2 à l'épreuve
Le nom et le logo des 2 pneus en compétition avaient été soigneusement effacés pour nous permettre de les évaluer en toute impartialité. Les Ford Fusion qui les chaussaient étaient identiques, à l'exception de leur couleur. Certains journalistes ont imaginé que les pneus Sailun se retrouvaient sur les Fusion blanches, car les bons et les gentils s'habillent toujours en blanc, mais ce n'était que pure spéculation, car aucun indice ne trahissait leur identité.

L'événement comprenait 3 tests : un slalom enneigé, des changements de voie brusques sur chaussée glissante et un peu de temps sur les routes de la région. Hockley Valley venait tout juste de recevoir une bonne dose de neige ― parfait pour recréer des conditions hivernales. Nous avons même dû éviter quelques déneigeuses!

Test 1 – Slalom enneigé
J'ai tout de suite remarqué une petite différence entre les 2 modèles de pneus. Le Sailun IceBlazer WSL2 (nous avons appris à la fin de l'exercice qu'il servait aux Fusion noires) a fait belle figure aux côtés du Hankook i*Pike W409. Impossible toutefois de déterminer un gagnant : le premier semblait mieux diriger la voiture à travers les cônes, mais le second mordait davantage au décollage.

Test 2 – Changement de voie brusque
Encore une fois, le Sailun IceBlazer WSL2 a mieux performé que son rival en termes d'adhérence directionnelle. Cependant, lors du freinage prononcé, il s'est montré un peu moins prévisible bien que ses distances d'arrêt étaient un tantinet plus courtes.

Test 3 – Conduite sur route
Sur les routes enneigées de Hockley Valley, le Sailun IceBlazer WSL2 a brillé, surclassant de loin le Hankook i*Pike W409 dans des conditions hivernales de tous les jours. Beaucoup plus silencieux, il permettait aussi d'immobiliser la Fusion plus rapidement et de mieux négocier les virages recouverts d'une neige épaisse.

Défi Sailun
Photo: Kevin Corrigan

Conclusion
Je m'étais rendu sur place au volant d'un Range Rover chaussé de pneus toute saison et ce que j'ai vu m'a clairement rappelé l'importance de rouler avec des pneus d'hiver durant les mois les plus froids de l'année.

Personnellement, j'ai préféré de justesse le Sailun IceBlazer WSL2. Aux yeux de l'ensemble des journalistes présents, les 2 pneus méritaient une note de 4 sur 5. Cela dit, le Hankook i*Pike W409 coûte en moyenne 69 % plus cher, alors peut-être que le grand gagnant de ce test est le consommateur!


Gallerie de l'article