Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

VUS sous-compact de l’année 2019 : Kona, Crosstrek ou Kicks ?

Le 21 novembre prochain, Auto123.com couronnera les meilleurs véhicules de l’année 2019 à l’occasion de la cérémonie des Prix Auto123.com à Toronto. Nous vous avons déjà dévoilé les trois finalistes dans chacune des 19 catégories. Aujourd’hui, examinons ceux en lice dans celle des VUS sous-compacts.

Notre palmarès des Top 10 VUS sous-compacts au Canada en 2018

Hyundai Kona

C’est une présentation en deux temps à laquelle on a eu droit avec le Kona de Hyundai, un des véhicules les plus intéressants avancés par le constructeur coréen depuis quelques années. En joignant à son tour le segment des VUS sous-compacts, Hyundai ne prenait pas trop de risque, mais la qualité du travail qui a été effectué avec ce produit fait en sorte que l’aventure est en train de se transformer en histoire à succès.

Le Kona est joli, bien conçu, agréable à conduire et propose un excellent rapport qualité/prix. En prime, une version tout électrique vient se greffer à la gamme avec une autonomie qui dépasse les 400 kilomètres.

Hyundai Kona
Photo : Hyundai
Hyundai Kona

Subaru Crosstrek

C’est en 2013 que le Crosstrek (XV Crosstrek à ce moment) a fait ses débuts au sein de la famille Subaru. En 2018, le modèle de deuxième génération venait corriger les quelques lacunes qui agaçaient à propos de la première cuvée ; un habitacle faisant trop dans la simplicité et un comportement routier très rustique, notamment.

C’est donc un produit beaucoup plus raffiné que nous propose le fabricant japonais avec cette deuxième mouture, sans compter qu’en matière de design, on a eu la main heureuse avec le coup de crayon. En prime, la traction intégrale dont jouit le Crosstrek fait de lui un passe-partout qui laisse la concurrence dans son sillon. Voici notre essai du Crosstrek 2019.

Subaru Crosstrek
Photo : D.Boshouwers
Subaru Crosstrek

Nissan Kicks

Sans le dire officiellement, le Kicks est venu remplacer le Juke dans la gamme Nissan. Cependant, les différences entre les deux produits sont notables. D’abord, le nouveau venu ne propose pas un style controversé comme celui de son prédécesseur.

À ce chapitre, le Kicks ratisse plus large lorsque vient le temps de séduire. Puis, ce dernier n’offre pas la traction intégrale, comme le faisait le Juke. Le Kicks vient en fait offrir une solution de rechange plus abordable aux acheteurs qui peuvent très bien se contenter d’un véhicule à traction, mais qui souhaite profiter des avantages d’un VUS de taille compacte. Ce rôle est laissé au Qashqai dans l’échiquier Nissan. Quant au comportement du Kicks, il est solide en tout point et se révélera même une surprise pour celui qui le mettra à l’essai.

Voici notre essai du Kicks 2018.

Nissan Kicks
Photo : D.Boshouwers
Nissan Kicks